Zab Maboungou et Boucar Diouf remportent le prix Charles-Biddle

La ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles et ministre responsable de la Charte de la langue française, Mme Diane De Courcy, et la présidente-directrice générale de Culture pour tous, Mme Louise Sicuro, ont dévoilé le nom des deux lauréats du Prix Charles-Biddle 2013 : Mme Zab Maboungou et M. Boucar Diouf. L’annonce a été faite le 3 septembre, à l’occasion du lancement des activités des Journées de la culture.

Zab Maboungou est née à Paris et a grandi à Congo Brazzaville. Son amour profond pour l’art l’amène à fonder, en 1987 à Montréal, la compagnie de danse Nyata Nyata. Zab jouit d’une reconnaissance qui va au-delà des frontières du Québec, notamment pour sa technique en danse qui constitue un modèle du genre et pour son apport à la danse africaine contemporaine. À plusieurs reprises, elle a été choisie pour agir à titre de mentor auprès de jeunes danseurs et musiciens. Sa contribution à l’art de la danse est également reconnue en Afrique et aux États-Unis. Au Québec, Zab a été nommée lauréate 2011 du Mois de l’histoire des Noirs. Elle a aussi été récipiendaire, en 2014, du prestigieux Martin Luther King junior Achievement Award, décerné par le Black Theatre Workshop.

Boucar Diouf est né et a grandi dans la province du Sine, au Sénégal. Il s’est établi à Rimouski en 1991 où il a fait son doctorat en océanographie. Une fois devenu professeur à l’Université du Québec à Rimouski, des étudiants charmés par son approche pédagogique, l’ont poussé à s’inscrire aux auditions de Juste pour rire. Depuis 2006, Boucar a conçu trois spectacles qu’il a présentés sur toutes les scènes du Québec et a animé les émissions Des kiwis et des hommes et Océania. Son travail en matière de promotion du rapprochement interculturel, notamment auprès des jeunes, lui a valu le Prix Jacques-Couture 2006 des Prix québécois de la citoyenneté. Il a également remporté le Mérite d’honneur du français en éducation au Québec lors de la Francofête 2011.

Le Prix Charles-Biddle
Le Prix Charles-Biddle, inspiré du nom du célèbre jazzman québécois, souligne l’apport exceptionnel d’une personne au développement culturel et artistique du Québec sur la scène nationale ou internationale.

Source: Gouvernement du Québec