Jouer dehors pour prévenir la myopie

Le 28 février dernier, l’Association des optométristes du Québec profitait de la semaine de relâche pour lancer une campagne de sensibilisation. En tant qu’agence responsable des relations médias pour cette campagne, nous avons appris que…

Jouer dehors permettrait de réduire la progression de la myopie de 30 à 40%, surtout chez les jeunes d’âge primaire! En effet, selon plusieurs études, les enfants qui jouent dehors de 40 à 90 minutes par jour sont moins myopes en général que les enfants de même âge qui passent plus de temps à l’intérieur.

« À l’extérieur, la vision rapprochée est moins sollicitée. De plus, les rayonnements solaires et l’exposition à la lumière auraient aussi un effet positif pour réduire la progression de la myopie », a expliqué Dr Steven Carrier, optométriste et président de l’Association des optométristes du Québec.

En toboggan ou en ski, l’œil est cependant bombardé de rayons UV, la neige agissant comme un puissant miroir. En effet, la neige peut réfléchir jusqu’à 90% de la lumière. Dans certains cas, cela peut causer un « coup de soleil des yeux », appelé ophtalmie des neiges ou kératite.

Pour se protéger des rayons UV, du froid et des impacts, les optométristes suggèrent de se munir de lunettes avec une protection UV complète et d’une visière.

Jeux vidéo et soirées cinéma à la maison bien au chaud!
La relâche est aussi un moment propice pour regarder des films en famille ou faire des compétitions fraternelles de jeux vidéo. Le temps passé devant la télévision, les écrans d’ordinateur ou les appareils mobiles grimpe alors en flèche.

Pour contrer la fatigue visuelle, les optométristes recommandent d’utiliser le truc du 20-20-20, aussi simple que bénéfique. Après 20 minutes devant un écran, il est suggéré de regarder pendant 20 secondes à 20 pieds de distance. « Nous recommandons aussi de placer les appareils mobiles (tablettes et téléphones) à la distance d’un avant-bras des yeux », ajoute Dr Steven Carrier.

Devant un écran, les yeux ont moins tendance à cligner et sont davantage sollicités. On peut alors penser à cligner régulièrement des yeux ou avoir recours à des gouttes. Enfin, avant d’aller dormir, il est conseillé de mettre les écrans de côté, car ces appareils émettent une lumière bleue qui a le même effet stimulant… qu’un café!

Enfin, la vision joue un rôle de premier plan dans le développement d’un enfant, que ce soit pour son apprentissage général ou sa réussite scolaire. Encore aujourd’hui, près de 25% des enfants d’âge scolaire souffrent de problèmes visuels. L’examen complet de la vue est important et couvert par la RAMQ pour les moins de 18 ans. Pourquoi ne pas profiter de la semaine de relâche pour consulter un optométriste? Pour trouver un optométriste près de chez vous ou obtenir d’autres conseils, visitez www.aoqnet.qc.ca

À propos des optométristes
L’optométriste est un professionnel de la santé de première ligne, qui détient un doctorat universitaire de cinq ans et qui agit comme porte d’entrée pour tous les besoins en matière de vision, de soins des yeux et d’articles de lunetterie. Son rôle est d’évaluer la vision et la santé de l’œil, tout en pouvant prescrire et administrer des médicaments aux fins de l’examen de la vision et du traitement de certaines pathologies oculaires. Il prescrit également les lentilles ophtalmiques nécessaires, qu’elles soient cornéennes ou pour lunettes, et des traitements de rééducation visuelle.

L’optométriste prodigue des conseils afin de prévenir les troubles visuels et de promouvoir la saine santé oculovisuelle de ses patients et, au besoin, il peut diriger le patient vers d’autres professionnels de la santé.

Pour en savoir plus:
Lisez l’article Moins d’écrans, meilleure vision de LaPresse+

Écoutez cette entrevue de Dr Steven Carrier au micro de Benoit Dutrizac au 98,5 FM

Écoutez l’entrevue de Dr Carrier à l’émission Écoutez l’Estrie de Radio-Canada

Écoutez les conseils de Dr Patrick Sauvageau à l’antenne d’Ici Radio-Canada Première