L’après inc. ou comment vivre sa sortie entrepreneuriale positivement

Québec, le 25 mai 2020 – Mesures sanitaires très couteuses et difficiles à mettre en place, délais et incertitude quant aux décrets de réouverture, diminution de l’affluence, consignes de distanciation sociale… Malgré le soutien d’urgence gouvernemental, la résilience et la capacité d’adaptation qui caractérisent les entrepreneurs québécois, plusieurs seront mis au pied du mur, économiquement, moralement ou physiquement par cette crise. Ils se questionnent sur l’énergie nécessaire pour se réinventer, se relancer, faire rouler les affaires. À bout de souffle ou de moyens, plusieurs devront vivre une sortie entrepreneuriale en cédant, en vendant ou en fermant leur entreprise dans les prochains mois.

Se départir de son entreprise entraine un impact important sur l’entrepreneur lui-même. Cette fin de parcours est, pour plusieurs, pénible et ardue, tant sur le plan personnel que professionnel. Les entrepreneurs sortants doivent inévitablement vivre un après inc., et ce, trop souvent dans l’ombre et sans soutien. Et pourtant, il existe des services, de l’aide, pour passer cette étape et rebondir positivement!

Annik De Celles l’a vécu. En 2016, aux prises avec des impasses familiales et financières, elle fait le difficile choix de fermer son entreprise. À force de discuter avec d’autres (ex)entrepreneurs, elle constate qu’elle n’est pas seule à avoir vécu cette situation. Bien au contraire! Chaque fois qu’elle évoque son après inc., on nomme les mêmes sentiments, le même vide… Et surtout, le manque de soutien et de ressources pour les entrepreneurs sortants!

C’est pourquoi Cynthia A. Sheehan (Université Laval), Marie-Josée Drapeau (UQAC), Annik De Celles et Josée Blondin publient ce guide simple, positif et humain offrant des ressources pour faciliter l’après inc. Ce livre aide l’entrepreneur à se sentir compris, à bien s’entourer et à s’outiller pour gérer des aspects comme : annoncer et gérer le changement, préserver sa santé mentale et physique, se redéfinir et garder la flamme entrepreneuriale, se réorienter ou réentreprendre.

Les autrices ont rencontré plus d’une vingtaine d’entrepreneurs qui ont vécu une sortie entrepreneuriale. Ils ont généreusement raconté leur état d’esprit, leur vécu, leur réalité et ont offert leurs conseils. De plus, des professionnels, issus de différents domaines (communications, comptabilité, faillite, psychologie, orientation), viennent tour à tour appuyer les contenus de ce livre pratique et positif.

Les autrices
Marie-Josée Drapeau est docteure en administration (management) et professeure à l’Université du Québec à Chicoutimi (cours en entrepreneuriat et PME). Ses recherches portent sur les entrepreneurs et les dirigeants de PME en contexte de sortie entrepreneuriale.

Cynthia A. Sheehan détient un MBA et enseigne le management, l’entrepreneuriat, le démarrage d’entreprises, les présentations d’affaires et l’innovation à l’Université Laval.

Annik De Celles a fermé son entreprise agroalimentaire en 2016 après 5 ans d’existence. Entrepreneure passionnée, elle dirige maintenant une entreprise d’édition.

Josée Blondin est l’entrepreneure à la tête d’InterSources. Psychologue de formation, elle se spécialise en développement organisationnel, en ressources humaines et accompagne des cédants dans leur processus de transition.

À propos de Septembre éditeur
Depuis 1982, Septembre éditeur diversifie ses publications, qui englobent maintenant une foule de titres portant sur l’éducation et l’orientation. En plus des guides pratiques pour les professionnels et des ouvrages-conseils pour les parents, Septembre éditeur développe du matériel pédagogique ainsi que des plateformes d’information et de services numériques.


Renseignements pour les médias:
Exergue Communications
514 436-2121

 

Opération Avenir 2020 : 9 secteurs d’avenir expliqués aux jeunes

Selon un rapport récent, le sentiment le plus souvent évoqué par les jeunes de la génération Z concernant le marché du travail est l’« excitation » (25 %), suivi par le « stress » (22 %) et l’« inquiétude » (14 %). Pas moins de 98 % des jeunes répondants éprouvent des inquiétudes face au marché du travail, dont la plus courante est de ne pas trouver un métier qu’ils aiment (58 %).[1]

Afin de bien cibler ses choix de carrière et aspirer au bonheur en emploi, encore faut-il bien connaître les options dans les différents secteurs. Dans un monde où la technologie évolue à une vitesse vertigineuse, les travailleurs de demain doivent aussi être informés des compétences nécessaires à développer pour trouver leur place dans les domaines d’avenir.

Mieux connaître les professions dites plus traditionnelles, tout comme les professions émergentes, est un enjeu important pour les jeunes de 12 à 16 ans.

C’est ce que Opération Avenir désire offrir !

Forte du succès sans précédent de l’édition 2019 – dont les 15 000 exemplaires imprimés se sont écoulés en quelques semaines dans les écoles et organismes des quatre coins du Québec –, l’édition 2020 bonifiée présente 9 domaines dans des secteurs plus diversifiés que jamais ! Afin de répondre à la demande, 25 000 exemplaires seront distribués aux jeunes dans les milieux scolaires et organismes en employabilité.

Le fascicule Opération Avenir 2020 présente 9 domaines de carrière en forte croissance par le biais de fiches simples et informatives, d’activités pédagogiques ludiques et d’idées d’animation en classe.

Ce matériel pédagogique dynamique et complet est disponible gratuitement sur commande pour tous les intervenants scolaires sur le site Web operationavenir.com.

Le but : créer de l’intérêt chez les jeunes de 12 à 16 ans pour des secteurs d’emploi diversifiés, voir l’avenir au-delà des statistiques et aider la génération future à baser ses choix sur ses valeurs, ses compétences et les nouvelles technologies.

L’édition 2020 présente les carrières des domaines de la gestion des ressources humaines, des finances, de l’aérospatial, de la fabrication métallique industrielle, de la comptabilité, de l’assurance de dommages, de l’art et la culture numérique, du tourisme ainsi que la profession des infirmiers et infirmières auxiliaires. De plus, ce fascicule informe sur le processus d’orientation, les stages d’un jour et les possibilités d’emploi en région.

Partenaires du projet

Partenaires d'Opération Avenir 2020

 

 

 

À propos de Septembre éditeur
Depuis 1982, Septembre éditeur diversifie ses publications, qui englobent maintenant une foule de titres touchant l’éducation et l’orientation. En plus des guides pratiques pour les professionnels et des ouvrages-conseils pour les parents, Septembre éditeur compte aussi du matériel pédagogique, des plateformes d’information et de services numériques.


Source:
Septembre éditeur

Renseignements médias:
Exergue Communications
514 524-7348

[1] La génération Z du Québec et sa vision du milieu du travail, Academos, 15 octobre 2019.

 

Comment rester actif sur le marché du travail… même à la retraite!

Près de 65 % des Québécois envisagent de continuer à travailler après leur retraite, selon une récente étude. Alors que plusieurs secteurs d’emploi connaissent d’importantes pénuries de main-d’œuvre, le marché du travail s’avère particulièrement favorable pour ceux qu’on appelle « les travailleurs expérimentés ».

Certains de ces travailleurs verront une occasion de se rendre utiles pour leur communauté. D’autres choisiront de se lancer comme travailleur autonome ou de démarrer une entreprise. Cependant, la décision de rester actif sur le marché du travail est souvent précédée de nombreux questionnements. Est-ce une bonne idée? Les employeurs m’accueilleront-ils à bras ouverts? Quels sont les enjeux à considérer?

Publié par Septembre éditeur, le guide Vivre pleinement sa retraite répond à ces questions. Écrit par le conseiller d’orientation Yves Maurais, l’ouvrage :

  • présente les raisons qui peuvent motiver une personne à rester active sur le marché du travail;
  • décrit les enjeux à considérer dans cette décision, comme les besoins du marché du travail, la santé, les aspects financiers, l’impact sur la vie familiale, etc.;
  • recense différentes façons de rester actif sur le marché du travail;
  • brosse un tableau des secteurs susceptibles d’embaucher des travailleurs expérimentés;
  • donne des conseils pour réussir sa recherche d’emploi;
  • énumère des ressources présentant des offres d’emploi, des services et des outils adaptés pour les travailleurs expérimentés (comme emploiretraite.ca)

Pour en savoir plus:

[Mandat de relations médias]