Le propriétaire de l’Orford Express nommé Personnalité touristique de l’année

L'Orford Express est considéré comme l'un des plus beaux trains touristiques au Canada
Le prix de la personnalité touristique 2012 a été décerné le 28 mai dernier à M. André L’Espérance, président-directeur général de l’Orford Express, d’Escapades Memphrémagog et de l’Auberge Aux quatre saisons d’Orford. Cet honneur lui a été attribué au gala national des Grands Prix du tourisme québécois, présenté à Sherbrooke et placé cette année sous le signe de l’innovation.

« L’innovation est la clé du succès pour l’industrie touristique québécoise et s’il y a un mot qui caractérise bien le parcours d’André L’Espérance, c’est bien celui-là. En compagnie de son équipe, il a imaginé des produits touristiques audacieux, qui connaissent aujourd’hui un succès fulgurant. Avec ce prix, nous saluons sa détermination et son leadership, mais également son goût du risque qui l’a amené à créer des expériences touristiques qui ont transformé le paysage touristique des Cantons-de-l’Est », a déclaré M. Michel Galland, président du conseil d’administration d’ATR associés du Québec.

Petit train va loin
C’est en 2007 que prend naissance le projet de l’Orford Express. L’idée? Donner une seconde vie à un train d’époque et proposer une expérience qui combine les plaisirs de la table et la contemplation de paysages enchanteurs. Cette aventure nécessite des investissements de près de 4 millions de dollars, mais André L’Espérance y croit. Avec son équipe, il imagine un concept de trois voitures-restaurants pouvant accueillir jusqu’à 212 personnes, sillonnant les villes de Sherbrooke, Magog et Eastman. Aujourd’hui, l’Orford Express est considéré comme l’un des plus beaux trains touristiques au Canada, en plus de figurer parmi les plus populaires avec un taux d’occupation de 97 %. L’an dernier, l’Orford Express a attiré quelque 45 000 passagers, dont 79 % provient de l’extérieur des Cantons-de-l’Est, et généré des retombées de plus de 8,5 millions de dollars à Sherbrooke.

Et vogue sur l’eau…

Le Grand Cru
Les retombées directes du Grand Cru sont évaluées entre 17 et 20 millions de dollars, seulement pour l'été 2011
Pas du type à laisser le train passer, André L’Espérance saute ensuite sur un autre projet, tout aussi ambitieux. Deux ans après avoir lancé l’Orford Express, il se met en tête de transposer son concept sur l’eau. C’est à ce moment que germe l’idée d’Escapades Memphrémagog et du Grand Cru, un bateau de luxe d’une capacité de 172 passagers. Plus de 400 pages de calculs techniques ont été nécessaires pour construire ce navire de 41 mètres de long, sans cloisons et au design intérieur recherché.

Comme son équivalent sur rails, le Grand Cru propose des repas gastronomiques, un service hors pair et un trajet qui met en valeur le décor bucolique des Cantons-de-l’Est. Le Grand Cru a navigué pour la première fois sur le lac Memphrémagog à l’été 2011 et attiré deux fois plus de personnes que prévu, soit 37 000 passagers.

Des projets plein la tête

Auberge Aux 4 saison d'Orford
Axé sur le développement durable, l'Auberge Aux 4 saisons d'Orford est vert jusqu’au bout des ongles et offre un design intérieur inspiré des tendances zen
Parallèlement au projet du Grand Cru, André L’Espérance fait l’acquisition, en 2008, de l’Auberge Aux 4 saisons d’Orford alors aux prises avec de sérieuses difficultés financières. Il procède à l’agrandissement des lieux et élargit la gamme de produits. Son restaurant, le Bistro, propose une cuisine européenne qui ravit le palais. L’auberge comprend aussi un spa (Le Dôme de Morphée), une épicerie fine, une salle d’entraînement, une salle de cinéma maison, un salon de détente avec foyer par étage… À l’image des autres entreprises de son propriétaire, l’Auberge Aux 4 saisons d’Orford irradie le raffinement dans la simplicité.

Pour André L’Espérance, le défi en tourisme consiste à constamment relever d’un cran le niveau d’excellence des produits et des services offerts. Que ce soit l’Orford Express, le Grand Cru ou l’Auberge Aux 4 saisons d’Orford, il souhaite que la population locale soit fière de ses attractions touristiques et que les décideurs appuient les projets qui sortent de l’ordinaire.

Fort de ses succès, le natif de Magog est maintenant prêt à affronter le marché américain et européen. Son leitmotiv? Surprendre, épater et combler le client. Parions que plusieurs n’espèrent qu’une chose : monter à bord du train avec lui!