« Le pouvoir anticancer des émotions », vu par Josée Blanchette

Dans un récent article intitulé « La tyrannie de la Comédie », la journaliste Josée Blanchette écrit ceci à propos du livre Le pouvoir anticancer des émotions:

Le pouvoir anticancer des émotions
Le pouvoir anticancer des émotions du Dr Christian Boukaram, radio-oncologue à l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont. Publié aux Éditions de l'Homme à l'automne 2011.

« Parcouru Le pouvoir anticancer des émotions (Éditions de L’Homme) du Dr Christian Boukaram, radio-oncologue à l’hôpital Maisonneuve-Rosemont et professeur à l’Université de Montréal. Un médecin qui s’interroge sur la variable «émotions et environnement» (nous-mêmes) reliée au cancer, c’est assez novateur. Un chercheur qui s’intéresse à l’hypnose, aussi. Ce livre nous parle des miraculés (comme le psychanalyste Guy Corneau) qui ont peut-être trouvé une piste de solution. L’influence du stress, de l’anxiété et de la détresse psychologique aurait un effet certain sur l’anarchie de nos gènes, selon les nombreuses études citées dans ce livre de vulgarisation. Plusieurs patients évoquent des traumatismes importants un an ou deux avant l’apparition de leur cancer. On a même réussi à faire régresser des gènes négatifs associés au cancer du sein et de la prostate grâce à des programmes de bien-être. «Contrairement à ce qu’on croyait auparavant, nous pouvons donc nous prodiguer des soins épigénétiques en maîtrisant nos pensées et en étant en paix avec nos émotions», écrit le Dr Boukaram, en ajoutant que l’ADN est lié à la conscience. Dans la lignée du Dr David Servan-Schreiber. »

Lire l’article de Josée Blanchette, paru dans Le Devoir.

[Sortie du livre Le pouvoir anticancer des émotions – Mandat de relations médias et de rédaction – Clients: Hôpital Maisonneuve-Rosemont et Productions Booky]