4 artistes visuels émergents à surveiller en 2014

Nommé récemment parmi les 20 leaders de la diversité au Québec, le galeriste Juno Youn présentera du 27 janvier au 9 mars prochain ses quatre artistes « coups de cœur », découverts au gré de ses visites de studios d’artistes.

"Fountain series 6" d'Alisha Piercy
Intitulée tout simplement « Nouveaux artistes », cette exposition met en vedette les Montréalais John Drew Munro, Cluca, Alisha Piercy, ainsi que la peintre londonienne Alzbeta Jaresova, jugés particulièrement prometteurs, à l’instar de Keita Morimoto ou de Christine Kim, des artistes que Youn a révélés au public torontois au cours de la dernière décennie avec sa réputée galerie SPIN.

Tout en contraste
Du minimalisme de Munro à la poésie de Piercy, en passant par le regard féministe de Cluca ou la prise de position politique de Jaresova, Youn a choisi des artistes – et des œuvres – qui dénotent un point de vue contrasté sur la réalité. Contraste entre intériorité et surface, entre beauté cachée ou révélée… dans tous les cas, cette mise en relief est saisissante.

Contre-utopie
Figurant parmi les 40 talents à découvrir au Royaume-Uni selon le plus récent Catlin Guide, Alzbeta Jaresova présente une œuvre inspirée par les souvenirs collectifs de la Tchécoslovaquie soviétique, dont elle est originaire. Ses toiles évoquent l’idée d’une contre-utopie, avec des personnages sous l’empreinte d’un État contrôlant, affichant un air serein ou résigné. Son travail est une réflexion sur l’emprise des structures sociétales et sur le concept de liberté d’expression dans ce contexte.

"I am back" de Cluca
L’image de la femme à travers les baigneuses
Cluca propose, elle aussi, une œuvre forte avec ces baigneuses des années 1940 et 1950 qui rappellent un passé pas si lointain. « J’aborde le corps, sans distinction de sexe, comme une carte, porteur de maux, de travers, de “perfections”, explique-t-elle. La chair, quant à elle, regorge de tons, de texture. Le corps possède son propre langage que j’essaie de faire parler. »

La fontaine, mystique et impénétrable
Avec la série « Fountainside », Alisha Piercy s’intéresse quant à elle à l’impénétrabilité des choses et en particulier de la fontaine. Cette dernière est un objet dont on peut faire sans cesse le tour, sans jamais atteindre le « bon » point de vue. Qu’y a-t-il à l’arrière d’un espace ? Avec son approche multicouche, Piercy juxtapose un niveau noir et blanc, inspiré des peintures du 17e et 18e siècle, tout en grisaille à une autre couche, toute en lumière et en couleurs, donnant un aspect mystique à l’ensemble.

De la cire à l’invisible
Maître du procédé de l’encaustique, John Drew Munro construit ses œuvres selon un processus scientifique dans lequel de la cire est versée sur un panneau de bois avant d’être soumise à une série de manipulations. Ses toiles doivent être considérées comme une interprétation libre de la ligne. Fasciné par les détails qui se trouvent sous la surface de la matière ordinaire, il utilise quantité de couches transparentes qui cachent et obscurcissent le sujet, jusqu’à le rendre quasi invisible.

Exposition « Nouveaux artistes »
Du 24 janvier au 9 mars 2014
Galerie Youn
5226, boulevard Saint-Laurent (coin Fairmount)
Montréal (Québec) H2T 1S1
514 270-8588
Heures d’ouverture : du jeudi au samedi, de 11 h à 17 h/le dimanche, de 13 h à 17 h
www.galerieyoun.com

À propos de la Galerie Youn
Située au cœur du quartier Mile-End à Montréal depuis mai 2013, la Galerie Youn crée des ponts entre des talents locaux, nationaux et internationaux en art contemporain. Elle a été fondée par l’artiste d’origine sud-coréenne Juno Youn, qui a également fondé et dirigé la SPIN Gallery à Toronto. La Galerie Youn représente une vingtaine d’artistes et participe aux plus importantes foires d’art et expositions à l’échelle internationale.

Renseignements (pour les médias): Exergue Communications