Production alimentaire, agriculture et développement durable au cœur du Congrès mondial des agronomes

Logo du Congrès mondial des agronomesLe Congrès mondial des agronomes accueillera, du 17 au 21 septembre, plus de 75 conférenciers de réputation internationale à Québec pour discuter de production alimentaire, d’agriculture et de développement durable. L’événement, qui se tient aux quatre ans et qui sera présenté pour la première fois dans un pays nordique, portera cette année sur le défi de nourrir le monde, un enjeu colossal quand on sait que la demande pour les produits alimentaires augmentera de 70% au cours des quarante prochaines années.

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) estime ainsi qu’il faudra produire 1 milliard de tonnes de céréales et 200 millions de tonnes de produits animaux supplémentaires chaque année, d’ici 2050, pour alimenter convenablement la planète et ses 9 milliards d’habitants. La planète peut-elle produire plus? Doit-elle produire mieux? Comment répondre à l’accroissement des besoins alimentaires de façon durable et écologique? Quels impacts l’augmentation de la demande alimentaire aura-t-elle, ici et ailleurs?

« Le Congrès mondial des agronomes permettra à des représentants d’organisations internationales, des chercheurs, des agronomes et des professionnels de l’industrie agroalimentaire de partager leurs réflexions relativement au plus grand défi posé au 21e siècle : nourrir le monde. Le sujet est particulièrement d’actualité au moment même où l’on craint une crise alimentaire mondiale et où l’on connaît une flambée des prix du maïs et du soja en raison de la sécheresse aux États-Unis. La situation actuelle nous interpelle tous, que l’on soit consommateur ou producteur agricole », a souligné M. Michel Saint-Pierre, président du 5e Congrès mondial des agronomes.

Biodiversité, agriculture biologique, agriculture locale, sécurité alimentaire, changements climatiques et agriculture, besoins énergétiques, microcrédit : voilà quelques sujets qui seront abordés lors de ce Congrès mettant en vedette plusieurs conférenciers renommés. Outre les ateliers thématiques, les tournées sur le terrain et la visite de l’aire d’exposition dédiée aux produits et services du secteur agroalimentaire, voici les présentations à ne pas manquer:

L’évolution des besoins alimentaires mondiaux au cours des 25 prochaines années, par M. Luc Guyau (Italie), président indépendant du Conseil de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO)

Les nouvelles approches en matière d’utilisation de l’eau dans les activités agricoles et agroalimentaires, par M. Henning Bjornlund (Australie), professeur, University of South Australia et University of Lethbridge, Canada

L’impact des changements climatiques sur l’agriculture, par M. Stéphane Jost (Italie), chargé de liaison Ressources naturelles et environnement à la FAO

La compétition pour l’utilisation des sols entre l’agriculture et les autres activités humaines, par M. Andrea Sisti (Italie), président de la Consiglio dell’ Ordine Nazionale dei dottori agronomi e dei dottori forestali (CONAF)

La faim dans le monde : causes, conséquences, perspectives, par M. Marcel Mazoyer (France), ingénieur agronome et co-auteur de La fracture agricole et alimentaire mondiale – Nourrir l’humanité aujourd’hui et demain

La crise alimentaire à l’échelle mondiale : les Amériques peuvent-elles offrir des solutions?, par M. Victor M. Villalobos (Costa Rica), directeur général, Institut Inter-Américain de coopération pour l’agriculture (IICA)

Le micro-crédit et l’accès aux ressources, par Mme Aoua Sawadogo (Burkina Faso), Centre financier aux entrepreneurs agricoles

Les politiques publiques peuvent-elles influencer les habitudes alimentaires?, par M. Sean B. Cash (États-Unis), Tufts University

Toutes les personnes qui s’intéressent aux défis de la production alimentaire à l’échelle locale et mondiale sont invitées à prendre part à cet événement. Déjà, plusieurs centaines de décideurs de l’agroalimentaire mondial ont confirmé leur participation.

Pour en savoir plus:
www.worldagro2012.com