Un spectacle magistral pour les 50 ans de L’École supérieure de ballet

Montréal, le 26 mai – L’École supérieure de ballet du Québec présentera dès ce soir une édition toute spéciale de son spectacle annuel Corps de ballet afin de souligner plus d’un demi-siècle consacré à développer l’excellence et à créer l’émotion. Sous la direction artistique d’Anik Bissonnette, ce spectacle à grand déploiement rassemblera sur la scène de la salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau de l’UQAM les 125 jeunes danseurs en formation à l’École supérieure ainsi que des diplômés.

« Pour marquer les cinquante ans de l’École supérieure et mes six ans à titre de directrice artistique, j’ai voulu remonter les plus beaux ballets de notre répertoire et offrir des créations de chorégraphes que j’affectionne et j’admire », explique Anik Bissonnette. Le programme comprend notamment l’acte II du Lac des cygnes, lequel permettra d’apprécier la maîtrise de la technique classique dont font preuve les apprentis ballerines, qui s’entraînent six jours par semaine.

EcoleSuperieureBallet_Le-Lac-des-cygnes_Michael_SLOBODIAN_1200px
Les élèves de l’École supérieure de ballet du Québec dans Le Lac des Cygnes (photo: Michael Slobodian)

Maude Sabourin, soliste aux Ballets de Monte-Carlo, reviendra expressément à Montréal pour interpréter un pas de deux chorégraphié par Jean-Christophe Maillot, tandis que Sylvain Lafortune, qui a dansé de nombreuses années avec les Grands Ballets Canadiens, incarnera un singulier maestro.

Andrew Skeels, chorégraphe de plus en plus recherché sur les scènes européennes, proposera une nouvelle version de Jambes sans repos, qui avait reçu un accueil on ne peut plus chaleureux l’an dernier. Le programme inclura aussi une œuvre originale de Robert Glumbek, de la compagnie torontoise ProArteDanza. Enfin, Gioconda Barbuto (Grands Ballets Canadiens, Nederlands Dans Theater) signera un ballet sur un air de la Bottine souriante.

Photo de "Jambes sans repos"
Jambes sans repos, une chorégraphie particulièrement exigeante d’Andrew Skeels!

Un après-midi familial
Animée par la pétillante Chantal Lamarre (Infoman, Les Dieux de la danse), une représentation à l’intention à l’intention de toute la famille sera également présentée. Ce spectacle d’un peu plus d’une heure sera précédé d’activités permettant aux petits de découvrir le monde de la danse classique.

Un spectacle à ne pas manquer!
Corps de ballet est présenté les 26, 27 et 28 mai 2016, à 19 h 30 et Un après-midi familial le 28 mai 2016 à 14 h. Les billets sont disponibles sur Admission ou à la billetterie du Centre Pierre-Péladeau de l’UQAM. Pour voir des extraits vidéo : www.esbq.ca/fr/ecole/videos/

L’École supérieure de ballet du Québec reçoit le précieux soutien du ministère de la Culture du Québec, de Patrimoine canadien, de Québecor (grand partenaire) et de Mondor (commanditaire principal).

À propos d’Anik Bissonnette
Première danseuse des Grands Ballets Canadiens de Montréal pendant près de 17 ans, Anik Bissonnette s’est illustrée tant au pays qu’à l’étranger, recevant les éloges de la critique, qui ont souligné sa maîtrise de la technique classique et sa grande sensibilité musicale. Non seulement jouit-elle d’une vaste expérience du répertoire classique et moderne, mais elle connaît intimement le milieu de la danse pour avoir présidé le Regroupement québécois de la danse durant six ans. Sa carrière est jalonnée de nombreuses distinctions, dont le titre d’officière de l’Ordre du Canada (1995), celui de chevalière de l’Ordre du Québec (1996), le prix Denise-Pelletier (2008) et le Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle de la réalisation artistique (2014). Anik Bissonnette a pris la direction artistique de l’École supérieure de ballet du Québec en 2010 et, depuis, se consacre entièrement à transmettre ses connaissances à une relève digne des plus grandes compagnies de danse du Québec, du Canada et du monde.

À propos de l’École supérieure de ballet du Québec
Fondée en 1952 par Madame Ludmilla Chiriaeff et incorporée en 1966 à la demande du ministère des Affaires culturelles du Québec, l’École supérieure de ballet du Québec a pour mission de former des danseurs professionnels en danse classique de calibre national et international.

Unique référence en matière d’enseignement et de formation professionnelle en danse classique au Québec, elle s’impose également comme un haut lieu d’excellence pour le perfectionnement, la recherche et la création en ballet.

***

Renseignements médias:
Exergue Communications
514 524-7348, info@exergue.ca

Laisser un commentaire