« It’s a FONKi World ! »: film et websérie documentaire sur le graffeur FONKi

La fin février 2016 fut « FONKi » avec un film et une websérie documentaire mettant en scène l’artiste grafffeur montréalais d’origine cambodgienne. Objet d’une critique élogieuse dans le Hollywood Reporter, le film Retour aux sources, dont FONKi est le personnage principal, a été présenté aux Rendez-vous du cinéma québécois, le mardi 23 février 2016. Parallèlement, la websérie documentaire FONKi World a été lancée à la fin février sur La Fabrique culturelle.

Filmée dans la tradition du cinéma direct, la série FONKi World est une immersion dans le monde de l’art de la rue. Au cours des sept épisodes réalisés par Thomas Szacha-Marier, on suit FONKi de Phnom Penh à la campagne reculée cambodgienne, en s’arrêtant au passage dans la mégapole du Vietnam, Hô Chi Minh Ville. FONKi y rencontre des artistes locaux et part avec eux à l’assaut de murs vierges sur lesquels ils laisseront leur griffe bien distincte. FONKi est reconnu comme l’un des pionniers du graffiti de style kbach khmer, un mélange entre modernité et art ancestral cambodgien, inspiré des fresques des temples millénaires de la fabuleuse cité d’Angkor. Le dernier épisode se passe à Montréal, la ville où FONKi est arrivé à l’âge de 4 ans et celle qui a forgé sa passion pour le graffiti.

FONKi_oeuvres_banniereRegarder la série FONKi World sur laFabriqueCulturelle.tv

Quant au film Retour aux sources, tourné en 2012 et dont la réalisation a pris trois ans, il met en scène FONKi alors qu’il retourne au Cambodge pour réaliser une murale en hommage à sa famille, trente ans après le génocide. Outre la communauté hip-hop incroyablement dynamique qu’il va y découvrir, c’est aussi un pays en pleine reconstruction qu’il va arpenter, hanté par un passé douloureux, mais avide d’avenir. Avec comme producteur associé Rithy Panh (S21, L’image manquante), ce premier long métrage de Jean-Sébastien Francoeur mêle un portrait intime touchant à une réflexion passionnante sur le rôle de l’art dans la redécouverte de soi, personnelle et collective. Retour aux sources a récemment obtenu le prix du meilleur documentaire au Victoria Film Festival et a remporté les prix Magnus-Isaacson et prix des détenues aux RIDM.

IMG_9859Visionner la version courte du film sur Unis TV
(disponible en ligne jusqu’à la fin avril 2016)

À propos de FONKi
Artiste montréalais né de parents khmers réfugiés du génocide cambodgien des années 70, FONKi est membre du A’SHOP crew – reconnu comme le meilleur collectif de graffiteurs muralistes au Canada. Que ce soit en Angleterre, en France, en Belgique, au Cambodge, aux États-Unis, au Mexique ou au Vietnam, il laisse sa marque en peignant d’immenses portraits qui célèbrent des personnages locaux. Ces visages anonymes aux expressions profondément touchantes font désormais partie de sa signature.

En 2012, il cofonde le rassemblement d’artistes MTL ZOO. En tant que curateur d’expositions, il soutient de nombreux artistes déjà bien établis sur la scène montréalaise ou des jeunes de la relève.

Des murs à la toile, FONKi a su adapter son art de la rue aux galeries. Il est l’invité d’expositions prestigieuses, notamment par la maison de vente aux enchères Christie’s. Aujourd’hui, des collectionneurs d’Europe, d’Amérique tout comme d’Asie sont les propriétaires de ses œuvres. Pour en savoir plus : www.fonki.ca

À consulter également:
FONKi: derrière le sourire (Voir)
Le graff entre passé et modernité (Journal de Montréal et 24 heures)
Incursion dans le FONKi World (Radio-Canada International)
Reportage de CTV sur FONKi
Entrevue de FONKi à l’émission Médium large, à Ici Radio-Canada Première