Le site Ce climat n’existe pas propose une expérience empathique aux utilisateurs

Imaginer le futur climatique dans son propre quartier (ou partout ailleurs) grâce à l’intelligence artificielle

Préoccupée par la multiplication des catastrophes naturelles, une équipe de chercheurs en intelligence artificielle de Mila lance un site Web pour visualiser les impacts des changements climatiques sur n’importe quelle adresse sur la planète.

Créer sa propre simulation
Le site Ce climat n’existe pas invite les utilisateurs à se projeter dans des environnements modifiés par une des occurrences des changements climatiques. De quoi aurait l’air un lieu s’il était touché par une inondation, un feu de forêt ou le smog ? Grâce à un algorithme complexe, le site génère un filtre réaliste de l’effet des changements climatiques sur cet endroit, à partir de Google StreetView. L’expérience de projection que vivent les utilisateurs leur fait prendre conscience des scénarios possibles si l’inaction climatique demeure le réflexe global.

« Si rien n’est fait très rapidement, on prévoit des dérèglements climatiques majeurs. En montrant des images de l’impact des changements climatiques sur les lieux qui nous sont chers, le site rend les risques qui nous guettent beaucoup plus concrets. Nous espérons que cela suscitera chez les citoyens une envie d’agir pour éviter que les pires scénarios se produisent », a expliqué Yoshua Bengio, directeur scientifique de Mila et superviseur des travaux des chercheurs derrière le projet Ce climat n’existe pas.

Le site utilise une classe d’algorithmes conçue par des chercheurs de Mila : les « réseaux antagonistes génératifs ». Ces algorithmes permettent de générer des images avec un haut degré de réalisme. L’intelligence artificielle se met donc au service de la sensibilisation à cet enjeu générationnel que sont les changements climatiques.

Ce projet est l’aboutissement de deux ans de travail et a mobilisé une trentaine de spécialistes et de collaborateurs, dont les trois chercheurs principaux, Sasha Luccioni, Victor Schmidt et Alex Hernandez-Garcia, sous la direction de Yoshua Bengio. Il a été rendu possible grâce à des contributions financières et technologiques de National Geographic Society, Microsoft, BCG Gamma et Borealis AI. L’équipe remercie également l’Université de Montréal, Google et Climate Outreach pour leur soutien.

L’intelligence artificielle, au service de l’humanité et de l’environnement        
Le projet a été réalisé dans le cadre du pôle IA pour l’humanité de Mila, qui vise à contribuer au dialogue social et au développement d’applications d’intelligence artificielle bénéfiques pour la société. Parmi les autres projets de ce pôle, on retrouve entre autres la recherche de molécules pour contribuer à la mise au point de nouveaux médicaments (LambdaZero) et une initiative pour lutter contre le trafic des personnes au Canada. Tous ces projets sont développés en mode « science ouverte » (open science) : les modèles et outils utilisés sont donc gratuits et en libre accès.

À propos de Mila
Fondé par le professeur Yoshua Bengio de l’Université de Montréal, Mila est un institut de recherche en intelligence artificielle qui rassemble plus de 700 chercheurs spécialisés en apprentissage automatique et en apprentissage en profondeur. Basé à Montréal, Mila a pour mission d’être un centre mondial pour les avancées scientifiques qui inspirent l’innovation et le développement de l’IA au profit de tous. Mila est un organisme à but non lucratif reconnu dans le monde entier pour ses contributions importantes dans le domaine de l’apprentissage en profondeur, en particulier dans la modélisation linguistique, la traduction automatique, la reconnaissance d’objets et les modèles génératifs. Pour en savoir plus, visitez mila.quebec.

– 30 –

 

Source:
Mila

 

Renseignements et demandes d’entrevue :
Diep Truong
514 436-2121
diep@exergue.ca

Plus d’éthique en marketing numérique? Chez GLO, ils y croient!

GLO lance le programme Nouvelle Garde pour former les étudiants au marketing numérique et les sensibiliser aux enjeux éthiques

Après avoir publié le Manifeste pour une nouvelle éthique en publicité numérique en 2017, l’équipe de GLO réitère son désir de changer l’industrie du marketing numérique, cette fois en offrant un nouveau programme qui s’adresse aux futurs professionnels.

À une ère où les pratiques frauduleuses, les conflits d’intérêts et le manque de transparence sont malheureusement courants, Jonathan Nicolas, fondateur de GLO, fait partie de ces professionnels qui croient en l’importance d’adopter rapidement des pratiques plus saines.

« Notre équipe est réputée pour prendre le contrepied de l’industrie. Nous voulons former la relève afin qu’elle se questionne, elle aussi, sur les enjeux d’intégrité et de transparence », explique-t-il.

Approche inédite
Dès le 23 septembre, le programme Nouvelle Garde offrira cinq formations gratuites à Montréal et dans plusieurs autres villes québécoises grâce à ses partenariats avec des universités. Chacune de ces séances a pour but de sensibiliser les étudiants, tout en leur offrant des connaissances appliquées qui faciliteront leur entrée sur le marché du travail.

Voici le thème des cinq formations :

1. Atelier interactif sur le marketing numérique
Le contenu de cette formation sera créé entièrement sur mesure et en direct, en fonction des sujets les plus populaires auprès des participants. L’objectif est de démystifier toutes les facettes du marketing numérique qui intéressent les étudiants, sans tabou ni filtre.

2. Publicité Facebook
Le but de cette formation est d’éclairer davantage les étudiants sur les possibilités dans Facebook Ads, passant par la planification, le déploiement, l’optimisation des campagnes jusqu’à la mesure des résultats.

3. Publicité Google
L’objectif de cette formation est de familiariser les participants avec les bases du référencement payant, ainsi qu’avec la planification et l’analyse d’une campagne Google Ads.

4. SEO
À l’aide d’explications claires et d’exemples concrets, l’objectif de la présentation est d’aider les participants à assimiler les principaux concepts du SEO moderne.

5. Création et optimisation de contenu pour le Web
La performance d’un contenu dépend de la compréhension des besoins, objectifs et questionnements des utilisateurs. Il doit aussi être optimisé pour les différentes plateformes que sont les moteurs de recherche et les médias sociaux. Cette présentation fournit des trucs et astuces concrets pour créer du contenu pour le Web.

L’équipe de GLO – qui a célébré son deuxième anniversaire de fondation le 13 septembre dernier – a développé une approche tout à fait novatrice et abordera les enjeux éthiques reliés à chacune des thématiques. Pour mieux comprendre la démarche, visionnez la capsule vidéo.

Pour en savoir plus sur le programme : glo.team/nouvelle-garde

À propos de GLO
GLO est une équipe spécialisée en stratégie numérique, publicité en ligne, SEO et cybermétrie. Son approche est basée sur la transparence, l’intégrité, l’expertise et la collaboration. L’équipe soutient ses clients avec des services clés en main, de formation et d’accompagnement. Unique en son genre, cette dernière formule vise à impliquer directement les clients dans le processus de création et d’optimisation de leurs campagnes numériques, en alliant des cours condensés, des ateliers pratiques et un soutien continu.

Samsung choisit Montréal pour son nouveau laboratoire en intelligence artificielle

La multinationale Samsung s’est officiellement installée le 5 juin 2019 dans son nouveau laboratoire en intelligence artificielle, un espace de 2000 pieds carrés situé au cœur de Mila, le réputé centre de recherche en intelligence artificielle montréalais établi dans le Mile-Ex.

Dirigé par Simon Lacoste-Julien, professeur à l’Université de Montréal et membre de Mila, le SAIT AI (Samsung Advanced Institute of Technology Artificial Intelligence) Lab Montréal fera de la recherche fondamentale sur des questions liées à la reconnaissance vocale, la traduction automatique et la compréhension du langage naturel (capacité de la machine à saisir le sens d’un texte).

Vidéo SAIT AI Lab Montréal - inaugurationL’expertise montréalaise
Attiré par l’expertise de pointe et la qualité des recherches en intelligence artificielle à Montréal, Samsung collabore étroitement avec des chercheurs de la métropole depuis 2014. « Cette collaboration a été particulièrement fructueuse et nous a permis de développer une expertise en reconnaissance vocale et traduction automatique. Avec la mise sur pied d’une équipe locale à Montréal, Samsung veut pousser encore davantage ses recherches en matière d’apprentissage profond », explique Eunsoo Shim, vice-président principal, directeur du centre de recherche en logiciel et en intelligence artificielle chez Samsung Electronics.

Photo - inauguration SAIT AI Lab MontréalD’ici cinq ans, l’entreprise coréenne compte embaucher une vingtaine de chercheurs à Montréal. Le SAIT AI Lab Montréal est déjà en recrutement de chercheurs de calibre international intéressés à faire avancer la compréhension des principes fondamentaux derrière l’apprentissage automatique, en étroite collaboration avec l’écosystème de Mila.

De la « science ouverte » dans un écosystème unique

Simon Lacoste-Julien
Simon Lacoste-Julien, professeur à l’Université de Montréal, dirige le SAIT AI Lab Montréal.

« Ce nouveau laboratoire repose sur un modèle tout à fait unique au monde, ajoute le professeur Lacoste-Julien. Il s’agit d’un laboratoire d’entreprise, imbriqué dans l’écosystème académique de Mila. Toute la recherche effectuée ici se fait en mode ‘science ouverte’ avec l’objectif d’en faire bénéficier la société. »

Fondé par le professeur Yoshua Bengio, Mila est le fruit d’une collaboration entre l’Université de Montréal et l’Université McGill, en lien étroit avec Polytechnique Montréal et HEC Montréal. « Nous sommes heureux d’accueillir une entreprise de l’envergure de Samsung à l’intérieur de nos murs, où cohabitent actuellement près de 350 chercheurs internationaux en intelligence artificielle, souligne Valérie Pisano, présidente et chef de la direction de Mila. C’est à Montréal que l’on trouve la plus importante communauté universitaire en apprentissage profond au monde et la volonté de Samsung d’accroître sa présence ici renforcera notre capacité à attirer les meilleurs cerveaux. »

L’installation de ce laboratoire à Mila s’inscrit dans la stratégie de Samsung de s’implanter dans les endroits qui comptent une grande concentration de chercheurs en intelligence artificielle. Grâce à son important bassin, Montréal a la chance d’avoir deux laboratoires importants, le Samsung AI Center Montreal (dirigé par Gregory Dudek et qui se consacre principalement à la robotique et aux objets connectés) et le SAIT AI Lab Montréal (dirigé par Simon Lacoste-Julien).

À propos de Samsung Advanced Institute of Technology
Le Samsung Advanced Institute of Technology (SAIT) est le centre de recherche et développement de Samsung. Incubateur de technologies de pointe, sa philosophie de « recherche illimitée » contribue à des percées scientifiques inédites. Le SAIT AI Lab Montréal joue un rôle clé au sein du groupe par ses recherches en intelligence artificielle et en apprentissage profond.

À propos de Mila
Fondé en 1993, Mila rassemble des chercheurs spécialisés dans le domaine de l’apprentissage profond et par renforcement. Reconnu mondialement pour ses importantes contributions au domaine de l’apprentissage profond, Mila s’est particulièrement distingué dans les domaines de la modélisation du langage, de la traduction automatique, de la reconnaissance d’objets et des modèles génératifs.