L’après inc. ou comment vivre sa sortie entrepreneuriale positivement

Québec, le 25 mai 2020 – Mesures sanitaires très couteuses et difficiles à mettre en place, délais et incertitude quant aux décrets de réouverture, diminution de l’affluence, consignes de distanciation sociale… Malgré le soutien d’urgence gouvernemental, la résilience et la capacité d’adaptation qui caractérisent les entrepreneurs québécois, plusieurs seront mis au pied du mur, économiquement, moralement ou physiquement par cette crise. Ils se questionnent sur l’énergie nécessaire pour se réinventer, se relancer, faire rouler les affaires. À bout de souffle ou de moyens, plusieurs devront vivre une sortie entrepreneuriale en cédant, en vendant ou en fermant leur entreprise dans les prochains mois.

Se départir de son entreprise entraine un impact important sur l’entrepreneur lui-même. Cette fin de parcours est, pour plusieurs, pénible et ardue, tant sur le plan personnel que professionnel. Les entrepreneurs sortants doivent inévitablement vivre un après inc., et ce, trop souvent dans l’ombre et sans soutien. Et pourtant, il existe des services, de l’aide, pour passer cette étape et rebondir positivement!

Annik De Celles l’a vécu. En 2016, aux prises avec des impasses familiales et financières, elle fait le difficile choix de fermer son entreprise. À force de discuter avec d’autres (ex)entrepreneurs, elle constate qu’elle n’est pas seule à avoir vécu cette situation. Bien au contraire! Chaque fois qu’elle évoque son après inc., on nomme les mêmes sentiments, le même vide… Et surtout, le manque de soutien et de ressources pour les entrepreneurs sortants!

C’est pourquoi Cynthia A. Sheehan (Université Laval), Marie-Josée Drapeau (UQAC), Annik De Celles et Josée Blondin publient ce guide simple, positif et humain offrant des ressources pour faciliter l’après inc. Ce livre aide l’entrepreneur à se sentir compris, à bien s’entourer et à s’outiller pour gérer des aspects comme : annoncer et gérer le changement, préserver sa santé mentale et physique, se redéfinir et garder la flamme entrepreneuriale, se réorienter ou réentreprendre.

Les autrices ont rencontré plus d’une vingtaine d’entrepreneurs qui ont vécu une sortie entrepreneuriale. Ils ont généreusement raconté leur état d’esprit, leur vécu, leur réalité et ont offert leurs conseils. De plus, des professionnels, issus de différents domaines (communications, comptabilité, faillite, psychologie, orientation), viennent tour à tour appuyer les contenus de ce livre pratique et positif.

Les autrices
Marie-Josée Drapeau est docteure en administration (management) et professeure à l’Université du Québec à Chicoutimi (cours en entrepreneuriat et PME). Ses recherches portent sur les entrepreneurs et les dirigeants de PME en contexte de sortie entrepreneuriale.

Cynthia A. Sheehan détient un MBA et enseigne le management, l’entrepreneuriat, le démarrage d’entreprises, les présentations d’affaires et l’innovation à l’Université Laval.

Annik De Celles a fermé son entreprise agroalimentaire en 2016 après 5 ans d’existence. Entrepreneure passionnée, elle dirige maintenant une entreprise d’édition.

Josée Blondin est l’entrepreneure à la tête d’InterSources. Psychologue de formation, elle se spécialise en développement organisationnel, en ressources humaines et accompagne des cédants dans leur processus de transition.

À propos de Septembre éditeur
Depuis 1982, Septembre éditeur diversifie ses publications, qui englobent maintenant une foule de titres portant sur l’éducation et l’orientation. En plus des guides pratiques pour les professionnels et des ouvrages-conseils pour les parents, Septembre éditeur développe du matériel pédagogique ainsi que des plateformes d’information et de services numériques.


Renseignements pour les médias:
Exergue Communications
514 436-2121

 

Plus d’éthique en marketing numérique? Chez GLO, ils y croient!

GLO lance le programme Nouvelle Garde pour former les étudiants au marketing numérique et les sensibiliser aux enjeux éthiques

Après avoir publié le Manifeste pour une nouvelle éthique en publicité numérique en 2017, l’équipe de GLO réitère son désir de changer l’industrie du marketing numérique, cette fois en offrant un nouveau programme qui s’adresse aux futurs professionnels.

À une ère où les pratiques frauduleuses, les conflits d’intérêts et le manque de transparence sont malheureusement courants, Jonathan Nicolas, fondateur de GLO, fait partie de ces professionnels qui croient en l’importance d’adopter rapidement des pratiques plus saines.

« Notre équipe est réputée pour prendre le contrepied de l’industrie. Nous voulons former la relève afin qu’elle se questionne, elle aussi, sur les enjeux d’intégrité et de transparence », explique-t-il.

Approche inédite
Dès le 23 septembre, le programme Nouvelle Garde offrira cinq formations gratuites à Montréal et dans plusieurs autres villes québécoises grâce à ses partenariats avec des universités. Chacune de ces séances a pour but de sensibiliser les étudiants, tout en leur offrant des connaissances appliquées qui faciliteront leur entrée sur le marché du travail.

Voici le thème des cinq formations :

1. Atelier interactif sur le marketing numérique
Le contenu de cette formation sera créé entièrement sur mesure et en direct, en fonction des sujets les plus populaires auprès des participants. L’objectif est de démystifier toutes les facettes du marketing numérique qui intéressent les étudiants, sans tabou ni filtre.

2. Publicité Facebook
Le but de cette formation est d’éclairer davantage les étudiants sur les possibilités dans Facebook Ads, passant par la planification, le déploiement, l’optimisation des campagnes jusqu’à la mesure des résultats.

3. Publicité Google
L’objectif de cette formation est de familiariser les participants avec les bases du référencement payant, ainsi qu’avec la planification et l’analyse d’une campagne Google Ads.

4. SEO
À l’aide d’explications claires et d’exemples concrets, l’objectif de la présentation est d’aider les participants à assimiler les principaux concepts du SEO moderne.

5. Création et optimisation de contenu pour le Web
La performance d’un contenu dépend de la compréhension des besoins, objectifs et questionnements des utilisateurs. Il doit aussi être optimisé pour les différentes plateformes que sont les moteurs de recherche et les médias sociaux. Cette présentation fournit des trucs et astuces concrets pour créer du contenu pour le Web.

L’équipe de GLO – qui a célébré son deuxième anniversaire de fondation le 13 septembre dernier – a développé une approche tout à fait novatrice et abordera les enjeux éthiques reliés à chacune des thématiques. Pour mieux comprendre la démarche, visionnez la capsule vidéo.

Pour en savoir plus sur le programme : glo.team/nouvelle-garde

À propos de GLO
GLO est une équipe spécialisée en stratégie numérique, publicité en ligne, SEO et cybermétrie. Son approche est basée sur la transparence, l’intégrité, l’expertise et la collaboration. L’équipe soutient ses clients avec des services clés en main, de formation et d’accompagnement. Unique en son genre, cette dernière formule vise à impliquer directement les clients dans le processus de création et d’optimisation de leurs campagnes numériques, en alliant des cours condensés, des ateliers pratiques et un soutien continu.

Samsung choisit Montréal pour son nouveau laboratoire en intelligence artificielle

La multinationale Samsung s’est officiellement installée le 5 juin 2019 dans son nouveau laboratoire en intelligence artificielle, un espace de 2000 pieds carrés situé au cœur de Mila, le réputé centre de recherche en intelligence artificielle montréalais établi dans le Mile-Ex.

Dirigé par Simon Lacoste-Julien, professeur à l’Université de Montréal et membre de Mila, le SAIT AI (Samsung Advanced Institute of Technology Artificial Intelligence) Lab Montréal fera de la recherche fondamentale sur des questions liées à la reconnaissance vocale, la traduction automatique et la compréhension du langage naturel (capacité de la machine à saisir le sens d’un texte).

Vidéo SAIT AI Lab Montréal - inaugurationL’expertise montréalaise
Attiré par l’expertise de pointe et la qualité des recherches en intelligence artificielle à Montréal, Samsung collabore étroitement avec des chercheurs de la métropole depuis 2014. « Cette collaboration a été particulièrement fructueuse et nous a permis de développer une expertise en reconnaissance vocale et traduction automatique. Avec la mise sur pied d’une équipe locale à Montréal, Samsung veut pousser encore davantage ses recherches en matière d’apprentissage profond », explique Eunsoo Shim, vice-président principal, directeur du centre de recherche en logiciel et en intelligence artificielle chez Samsung Electronics.

Photo - inauguration SAIT AI Lab MontréalD’ici cinq ans, l’entreprise coréenne compte embaucher une vingtaine de chercheurs à Montréal. Le SAIT AI Lab Montréal est déjà en recrutement de chercheurs de calibre international intéressés à faire avancer la compréhension des principes fondamentaux derrière l’apprentissage automatique, en étroite collaboration avec l’écosystème de Mila.

De la « science ouverte » dans un écosystème unique

Simon Lacoste-Julien
Simon Lacoste-Julien, professeur à l’Université de Montréal, dirige le SAIT AI Lab Montréal.

« Ce nouveau laboratoire repose sur un modèle tout à fait unique au monde, ajoute le professeur Lacoste-Julien. Il s’agit d’un laboratoire d’entreprise, imbriqué dans l’écosystème académique de Mila. Toute la recherche effectuée ici se fait en mode ‘science ouverte’ avec l’objectif d’en faire bénéficier la société. »

Fondé par le professeur Yoshua Bengio, Mila est le fruit d’une collaboration entre l’Université de Montréal et l’Université McGill, en lien étroit avec Polytechnique Montréal et HEC Montréal. « Nous sommes heureux d’accueillir une entreprise de l’envergure de Samsung à l’intérieur de nos murs, où cohabitent actuellement près de 350 chercheurs internationaux en intelligence artificielle, souligne Valérie Pisano, présidente et chef de la direction de Mila. C’est à Montréal que l’on trouve la plus importante communauté universitaire en apprentissage profond au monde et la volonté de Samsung d’accroître sa présence ici renforcera notre capacité à attirer les meilleurs cerveaux. »

L’installation de ce laboratoire à Mila s’inscrit dans la stratégie de Samsung de s’implanter dans les endroits qui comptent une grande concentration de chercheurs en intelligence artificielle. Grâce à son important bassin, Montréal a la chance d’avoir deux laboratoires importants, le Samsung AI Center Montreal (dirigé par Gregory Dudek et qui se consacre principalement à la robotique et aux objets connectés) et le SAIT AI Lab Montréal (dirigé par Simon Lacoste-Julien).

À propos de Samsung Advanced Institute of Technology
Le Samsung Advanced Institute of Technology (SAIT) est le centre de recherche et développement de Samsung. Incubateur de technologies de pointe, sa philosophie de « recherche illimitée » contribue à des percées scientifiques inédites. Le SAIT AI Lab Montréal joue un rôle clé au sein du groupe par ses recherches en intelligence artificielle et en apprentissage profond.

À propos de Mila
Fondé en 1993, Mila rassemble des chercheurs spécialisés dans le domaine de l’apprentissage profond et par renforcement. Reconnu mondialement pour ses importantes contributions au domaine de l’apprentissage profond, Mila s’est particulièrement distingué dans les domaines de la modélisation du langage, de la traduction automatique, de la reconnaissance d’objets et des modèles génératifs.