Chaque consentement compte… dites oui au don d’organes et de tissus, dites oui à la vie!

Semaine nationale du don d’organes et de tissus du 20 au 27 avril 2014

Montréal, le 18 avril 2014 – Au Québec, 90% de la population se dit favorable au don d’organes. Pourtant, bien que l’on observe des progrès, c’est encore seulement un Québécois sur deux qui a fait connaître son consentement. À l’occasion de la Semaine nationale du don d’organes et de tissus qui débute le 20 avril, Transplant Québec invite les Québécois à faire connaître leur volonté et rappelle que le don d’organes est un geste de solidarité qui sauve et transforme des vies.

« Pour les quelque 1100 personnes en attente d’une transplantation, le don d’organes est synonyme de vie et d’espoir, et nous pouvons tous garder cet espoir vivant », affirme Louis Beaulieu, directeur général de Transplant Québec.

« C’est parce que des gens ont eu la générosité de faire connaître leur consentement au don d’organes, qu’aujourd’hui, j’ai retrouvé la santé », souligne Maude Schneider, greffée du rein que l’on retrouve dans la campagne Web réalisée grâce au partenariat entre le ministère de la Santé et des Services sociaux, la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ), Héma-Québec et Transplant Québec.

En 2013, 503 personnes ont bénéficié d’une transplantation, grâce à la générosité de 165 donneurs. « Pendant la Semaine nationale du don d’organes et de tissus, pourquoi ne pas prendre le temps de parler du don d’organes et de tissus et de faire connaître sa décision à ses proches? », suggère Mme Schneider, qui est retournée à une vie professionnelle et personnelle active après sa greffe, récoltant même deux médailles d’or en planche à neige aux Jeux mondiaux des greffés.

Le saviez-vous?
À peine 1% des décès qui surviennent à l’hôpital réunissent les critères permettant le don d’organes, ce qui pourrait représenter un peu plus de 300 donneurs potentiels par an si toutes les conditions étaient réunies toutes les fois . « Pour que plus de personnes soient greffées, il faut que le don d’organes puisse se réaliser chaque fois que c’est possible, d’où l’importance de faire connaître son consentement de son vivant et de ne pas s’exclure, même si on est âgé ou pour toute autre raison », explique M. Beaulieu.

Soulignons qu’un seul donneur peut sauver jusqu’à 8 vies et redonner la santé à 15 personnes. De plus, il n’y a pas d’âge pour donner : en effet, le donneur de foie le plus âgé avait… 88 ans!

« Signez don! » www.signezdon.gouv.qc.ca
Comment signifier son consentement au Québec? Il y a non pas une, deux, mais bien trois façons de le faire :
– en signant le formulaire Consentement au don d’organes et de tissus de la Régie de l’assurance maladie du Québec. On peut commander le formulaire en composant le 1 800 561-9749
– ou en signant l’autocollant de consentement et l’apposer au dos de sa carte d’assurance maladie
– ou en faisant inscrire son consentement (ou son refus) au Registre des consentements au don d’organes et de tissus de la Chambre des notaires du Québec

Du 20 au 27 avril, l’effort de sensibilisation se déploiera partout au Québec. En effet, plus de 70 villes et municipalités hisseront le drapeau du ruban vert, symbole du don d’organes, et diffuseront de l’information sur le sujet (liste des villes et municipalités participantes en annexe du communiqué). Transplant Québec tient d’ailleurs à remercier les élus, professionnels de la santé et enseignants qui contribuent à ce grand mouvement collectif.
Rappelons également que la trousse éducative interactive Chaîne de vie a récemment été lancée et qu’elle est actuellement déployée dans une trentaine d’écoles à travers le Québec. Elle vise les élèves de la quatrième secondaire en fournissant aux enseignants d’anglais, langue seconde, du matériel pédagogique sur le don d’organes et de tissus, tout en soulignant l’importance des saines habitudes de vie.

Des informations complémentaires sont disponibles à : www.transplantquebec.ca

À propos de Transplant Québec
Avec pour finalité de sauver des vies ou d’améliorer l’état de santé des personnes qui ont besoin d’une transplantation, Transplant Québec, sur mandat du ministre de la Santé et des Services sociaux, coordonne le processus de don d’organes, assure l’équité d’attribution des organes, soutient l’amélioration des pratiques cliniques par la concertation et la mobilisation des partenaires, et fait la promotion du don d’organes dans la société. Ainsi, Transplant Québec contribue activement à ce que le plus grand nombre possible de Québécois et de Québécoises en attente d’un organe puissent bénéficier d’une transplantation.

70 000 futurs votants participent à la campagne électorale québécoise

Montréal, le 31 mars 2014 – Au terme d’une période d’inscription record, Électeurs en herbe a le plaisir de compter 70 000 nouveaux participants de 12 à 17 ans à son programme d’éducation à la citoyenneté. Avec son parcours d’activités uniques, Électeurs en herbe permet aux adolescentes et aux adolescents de découvrir la démocratie, de se renseigner sur les enjeux locaux et nationaux, de s’informer sur les programmes des candidates et des candidats, et même, d’exercer leur droit de vote! Au terme de la campagne, une simulation de vote se déroule dans chaque établissement participant, avec le vrai matériel fourni par le Directeur général des élections du Québec (DGEQ).

«Le Forum jeunesse de l’île de Montréal (FJÎM) a imaginé ce projet après avoir remarqué que plusieurs jeunes se sentent exclus du débat politique et se désintéressent de la chose publique. Nous avons entrepris de contrer le désengagement politique des jeunes en proposant de les initier dès l’âge scolaire, avant même qu’ils obtiennent leur droit de vote», mentionne Santiago Risso, vice-président du FJÎM. «Électeurs en herbe est un bel exemple de projet panquébécois qui investit dans la formation et le développement des compétences civiques des jeunes», a-t-il tenu a rappelé.

Dévoilés tout de suite à la fermeture des bureaux de vote, le 7 avril à 20h, les résultats du scrutin des jeunes électeurs en herbe sont toujours très attendus. Il n’est pas rare que les adolescentes et adolescents arrivent aux mêmes résultats que les électeurs adultes. D’ailleurs, Lors du scrutin de 2012, les jeunes Électeurs en herbe avaient visé juste en élisant Pauline Marois et le Parti québécois.

Il est important de rappeler que le programme Électeurs en herbe s’est développé de façon fulgurante depuis ses débuts en 2001 et est devenu une des activités scolaires et parascolaires les plus populaires et les plus en vue à travers le Québec. Après 12 éditions, plus de 300 000 jeunes ont participé au projet.

Pour en savoir plus sur le projet Électeurs en herbe, visitez le www.electeursenherbe.com. Prenez également note que le tableau complet des résultats sera mis en ligne sur ce site après compilation.

À propos d’Électeurs en herbe
Électeurs en herbe est un programme d’éducation à la citoyenneté non partisan et sans but lucratif, piloté par le Forum jeunesse de l’île de Montréal, qui vise à initier les jeunes de 12 à 17 ans à l’exercice de la démocratie afin de favoriser leur participation citoyenne et électorale future. Il est soutenu par les Forums jeunesse régionaux du Québec qui accompagnent les participants dans la mise en œuvre du programme lors de chaque élection. Ce programme, financé par le Secrétariat à la jeunesse et le Directeur général des élections du Québec, est proposé gratuitement partout au Québec, autant en français qu’en anglais (sous l’appellation Voters in Training). Électeurs en herbe fait partie de la Stratégie d’action jeunesse du gouvernement du Québec.

À propos du Forum jeunesse de l’île de Montréal
Le Forum jeunesse de l’île de Montréal (FJÎM) est un organisme de la CRÉ de Montréal qui a pour mission de représenter les organisations jeunesse de la région. Son Conseil des jeunes représentants élus est composé de 27 jeunes qui proviennent des milieux étudiant, socioéconomique, sociocommunautaire, des arts et de la culture, de l’environnement ainsi que des sports et loisirs. Il coordonne des projets, défend les intérêts et porte la voix des jeunes âgés de 12 à 30 ans. Le FJÎM inscrit son action politique dans un cadre non partisan. Le Forum jeunesse est soutenu financièrement par le Secrétariat à la jeunesse dans le cadre de la Stratégie d’action jeunesse 2009-2014.

Voici quelques résultats obtenus grâce à la campagne de relations médias (liste non exhaustive):
Canal M
Ici Radio-Canada Première (émission C’est pas trop tôt)
Ici Radio-Canada Télé
Journal de Montréal
Journal de Québec
La Presse
TVA Nouvelles

Des outils indispensables pour un choix de carrière éclairé

La date butoir du 1er mars pour les inscriptions dans les programmes de formation professionnelle, technique ou universitaire représente une source d’anxiété pour bien des étudiants. Selon les statistiques les plus récentes, 80% des étudiants au secondaire demeurent indécis quant à leur choix de carrière. Une fois au cégep, un sur trois change de programme et un quart des étudiants abandonnent leurs études.

Lancé aujourd’hui, le Palmarès des carrières 2014 met en relief 150 métiers et professions particulièrement prometteurs, sélectionnés en fonction de cinq critères : probabilité d’insertion sur le marché du travail, perspectives de maintien en emploi, mobilité géographique, diversité des milieux de pratique et possibilités d’avancement professionnel. Les domaines qui se démarquent particulièrement sont la santé, la construction, les technologies de l’information et de la communication, les industries forestières et minières, et l’éducation. Le Palmarès offre également aux lecteurs 35 entrevues réalisées avec des finissants dans les divers programmes de formation sélectionnés.

Des avenues prometteuses
Dans cette dernière édition du Palmarès des carrières, 40 métiers et professions offrant les meilleures perspectives de carrière se démarquent à titre de lauréats et neuf se partagent les palmes d’or, d’argent et de bronze. L’ouvrage permet aussi de découvrir les programmes ayant obtenu la plus haute cote dans leur secteur selon la Valeur carrière Septembre.

Nouveauté, le Palmarès 2014 répertorie également huit programmes de formation en déficit d’inscriptions. Ces programmes conduisent pourtant à des métiers et professions offrant d’excellentes perspectives de carrière : taux de placement près des 100%, salaires compétitifs, bonne mobilité géographique.

Depuis maintenant dix ans, le Palmarès des carrières constitue une référence incontournable pour réfléchir à son avenir professionnel lorsque vient le temps de prendre une décision relative au choix d’un programme de formation. Cette démarche est d’ailleurs rendue de plus en plus complexe avec le nombre grandissant de métiers et professions.

Un choix judicieux : l’orientation avec Cursus en ligne
Autre fait saillant, l’achat d’un Palmarès des carrières 2014 donne droit à un code d’accès gratuit au questionnaire Cursus en ligne, lancé tout récemment par Septembre éditeur. « Pour ceux qui se sentent complètement déboussolés, Cursus en ligne s’avère un outil efficace pour obtenir, en moins de 30 minutes, un profil personnalisé avec une liste de programmes d’études qui correspondent à leurs intérêts et à leurs aspirations », souligne l‘éditeur Martin Rochette.

Cursus en ligne place les intentions professionnelles d’une personne, au cœur de la démarche. « Plutôt que d’essayer d’adhérer à une classification déjà existante du monde du travail, la personne part d‘elle-même, de son désir d’orienter ses futures activités professionnelles vers un objectif particulier. C’est ce qui constitue l’originalité de cette démarche. La personne explore ensuite les programmes d’études, selon ses intentions professionnelles – comme le désir d’aider les gens, par exemple », explique Yves Maurais, conseiller en orientation et auteur de cette démarche qui a fait ses preuves.

Soulignons que Cursus en ligne s’adresse autant aux jeunes indécis quant à leur choix de programme d’études qu’aux travailleurs expérimentés qui se questionnent sur les nouvelles orientations qu’ils pourraient donner à leur carrière.

Publication de 240 pages couleur, Le Palmarès des carrières 2014 est
en vente partout au Québec au coût de 19,95$.

Cursus en ligne, accès gratuit avec l’achat du Palmarès des carrières 2014. Également disponible à www.cursusenligne.com (12,95$).
Une formule d’abonnement est offerte aux écoles et organismes.

Renseignements (pour les médias): Exergue Communications