Opération Avenir, un fascicule pour découvrir sept secteurs d’avenir

Le monde de l’emploi est en pleine mutation et les jeunes en sont conscients!

53 % des jeunes de 14 à 26 ans disent ne pas savoir ce qu’ils veulent faire dans la vie.[1]

Et on peut les comprendre : difficile de bien cibler son choix de carrière lorsque 85 % des emplois qui existeront en 2030 n’ont pas encore été créés!2

Quelles seront les compétences nécessaires pour trouver sa place dans les domaines d’avenir?

Intelligence artificielle, robotisation, drones, mégadonnées, quelles sont les technologies émergentes et comment influenceront-elles le futur monde du travail?

C’est ce qu’Opération Avenir veut démystifier!

Opération Avenir est la vitrine des domaines et carrières en émergence! Ce matériel dynamique et complet est disponible gratuitement par le biais du site operationavenir.com

On y présente, en toute simplicité, 7 secteurs économiques en forte croissance appuyés par des activités pédagogiques ludiques et des idées d’animation en classe.

Le but : voir l’avenir au-delà des statistiques et aider les jeunes à baser leurs choix sur leurs valeurs, leurs compétences et les nouvelles technologies qui les animent.

Opération Avenir se veut une référence informative pour outiller la société de demain vers de vrais domaines d’avenir, en croissance et qui offrent des emplois durables. Ces domaines sont l’environnement, les finances, la technologie, l’aérospatiale, le bois, l’art et la créativité numériques et la comptabilité. De plus, ce fascicule informe les jeunes sur le processus d’orientation, les enjeux d’avenir et les possibilités d’emploi en région.

L’objectif principal de carrière des 14-26 ans est de s’épanouir dans un domaine/métier qui les passionne.1 Offrons-leur donc les ressources afin de découvrir ces passions dans des domaines d’avenir!

À propos de Septembre éditeur

Depuis 1982, Septembre éditeur diversifie ses publications, qui englobent maintenant une foule de titres touchant l’éducation et l’orientation. En plus des guides pratiques pour les professionnels et des ouvrages-conseil pour les parents, Septembre éditeur compte aussi du matériel pédagogique, des plateformes d’information et des services numériques.

Voici quelques-unes des retombées de cette campagne de relations médias:

Lundi 25 février
Ici Radio-Canada Première (émission Première heure)
Ici Radio-Canada Première (émission Des matins en or)
TVA Nouvelles

Mercredi 27 février
Ici Radio-Canada Première, Gaspésie/Îles-de-la-Madeleine (émission Bon pied bonne heure)
Ici Radio-Canada Première, Bas-du-Fleuve (émission : L’heure de l’Est)

Vendredi 1 mars
ecolebranchee.com


[1] Source des données : Sondage Academos — Décembre 2018 — Base de 989 répondants âgés de 14 à 26 ans 

[2] 85 % des emplois qui existeront en 2030 n’ont pas encore été créés selon Dell par Daniel Tencer, HuffPost Canada

Sophie Brochu, Sheila Twinkle Rudberg et quatre organisations exceptionnelles remportent une Médaille de la paix

Isabelle Racicot animait le gala des Médailles de la paix 2018.

La prestigieuse Médaille de la paix a été remise, le 10 octobre dernier, à des personnes et des organisations ayant contribué à faire du Québec un endroit plus pacifique. Cet honneur leur a été décerné lors d’un souper-gala présenté par Desjardins et réunissant quelque 400 convives au Grand Quai du Port de Montréal. Animée par Isabelle Racicot, la soirée a permis de rendre hommage aux lauréats suivants :

Lauréate honoraire – Sophie Brochu
Présidente et chef de la direction d’Énergir, Sophie Brochu reconnue pour son engagement auprès des jeunes. En plus de s’impliquer activement à Centraide du Grand Montréal, elle préside le conseil d’administration de la Fondation Forces Avenir, un organisme qui encourage et célèbre l’engagement étudiant dans la communauté. Elle est également cofondatrice de La ruelle de l’avenir, un organisme qui lutte contre le décrochage scolaire dans les quartiers Centre-Sud et Hochelaga.

Jeune pacificateur(trice) – Comité Empreinte de l’école secondaire Rive-Nord
Mis sur pied par des élèves de l’école secondaire Rive-Nord, le projet Empreintes a permis d’établir une culture scolaire plus inclusive et respectueuse. Les élèves ont réalisé trois campagnes de sensibilisation: #OnEstTousRive-Nord pour réduire les tensions et l’intimidation entre les différents programmes de l’école; Pourquoi un Mois de l’histoire des Noirs au Québec pour attirer l’attention sur l’importance et la raison d’être du Mois de l’histoire des Noirs au Québec et Non au « blackface » pour sensibiliser leurs pairs et le personnel scolaire à l’appropriation culturelle.

Individu pour la paix – Sheila Twinkle Rudberg
L’histoire de paix de Sheila « Twinkle » Rudberg a commencé en 1993, à la suite de l’assassinat de son conjoint par un adolescent. C’est sa forte conviction que l’adolescent agresseur était lui-même victime de violence qui a fait naître Projet LOVE. Grâce à des programmes à l’école et après l’école, Projet LOVE a pour mission de mettre fin au cycle de la violence dans la vie des jeunes tout en les inspirant à devenir des leaders en prévention dans leur communauté.

Organisme pour la paix – La maison de la Syrie
La maison de la Syrie est une plateforme multiformes (web, évènements, rencontres, ateliers, festival, etc.) destinée à réunir les Syriens autour d’un patrimoine culturel commun, tout en ouvrant portes et fenêtres aux personnes de toutes origines à le découvrir. Les objectifs de La maison de la Syrie sont de créer des ponts entre les cultures syriennes et québécoises, de faire connaître le patrimoine syrien, de proposer des solutions novatrices d’entraide, de propulser les créateurs québécois d’origine syrienne sur la scène locale et de rappeler que les réfugiés de la guerre syrienne sont d’abord et avant tout des êtres humains.

Initiative corporative pour la paix – TELUS Averti
TELUS Averti est un programme éducatif gratuit conçu pour assurer la sécurité des Canadiens dans le monde numérique. Ce programme comprend des ateliers interactifs et informatifs et des ressources pour aider les jeunes, les adultes et les personnes âgées à devenir des citoyens numériques exemplaires.

Coup de cœur – La Coalition féministe contre la violence envers les femmes (CFVF)
Créée en 2018, la Coalition féministe contre la violence envers les femmes s’inscrit dans la lignée du mouvement #MoiAussi. Elle rassemble une quinzaine d’organisations œuvrant contre la violence envers les femmes ou venant en aide aux femmes victimes de violence conjugale ou d’agression sexuelle. Le but de cette coalition est de remettre la lutte contre les violences faites aux femmes au centre des préoccupations de notre société. L’un des moyens préconisés est d’améliorer le système de justice pour qu’il réponde davantage aux besoins de toutes les femmes.

« Les Médailles de la paix du YMCA encouragent l’esprit de communauté et les gestes porteurs de paix. Depuis 1987, plus de 125 personnes et groupes d’un peu partout au Québec ont reçu une médaille. Tous ces artisans de la paix contribuent à bâtir une communauté forte et en santé en favorisant un sentiment d’appartenance, en promouvant l’empathie et en embrassant le pluralisme », a expliqué Stéphane Vaillancourt, président-directeur général des YMCA du Québec lors de la soirée.

Les bénéfices réalisés lors du souper-gala permettent aux jeunes des Zones jeunes du YMCA et de ses programmes de réussite scolaire de s’accomplir à l’école comme dans la vie.

 À propos des YMCA du Québec
Les YMCA du Québec sont un organisme de bienfaisance qui a pour mission de bâtir des communautés plus fortes en offrant des occasions d’épanouissement et de vie active, saine et engagée pour tous. Ses dix centres YMCA, son École internationale de langues, son École de ski, sa Résidence, son Camp YMCA Kanawana et ses 43 points de service à l’échelle de la province, sont fréquentés chaque année par plus de 125 000 personnes. Le premier YMCA d’Amérique du Nord a vu le jour à Montréal en novembre 1851. Les YMCA du Québec font partie d’un réseau canadien qui compte 49 associations YMCA. Pour de plus amples informations, visitez notre site Internet www.ymcaquebec.org, nos pages Facebook, facebook.com/ymcaquebec ou Twitter, twitter.com/YMCAquebec.

[Mandat de relations médias, conjointement avec Diane Jeannotte Communications]

Face cachée de la photo: prendre et diffuser des images en toute légalité

La récente démocratisation de la photo amène de nombreux questionnements :

  • Ai-je le droit de publier une photo d’un inconnu sur Internet sans son autorisation?
  • Suis-je autorisé à photographier la maison de mon voisin? Un policier? Est-ce que j’ai le droit de publier ces photos?
  • La publication des photos du dernier party de bureau pourrait-elle me valoir une poursuite?
  • Est-ce qu’une photo achetée sur une banque d’image en ligne m’autorise à l’utiliser dans n’importe quel contexte ?
  • Quelles images puis-je partager sur mes réseaux sociaux ?

« Sur Internet, ces questions sont répondues par des gens bien intentionnés qui ont malheureusement une connaissance limitée du sujet. Au mieux, les réponses sont imprécises. Au pire, elles sont inexactes et exposent la personne qui suivrait ces conseils à une poursuite », explique l’auteur, Francis Vachon.

AuteurFrancis Vachon
ISBN978-2-89471-506-2 (imprimé)
978-2-89471-840-7 (pdf)
Format6 po X 9 po, 136 pages
En librairie18 avril 2018
Prix29,95$

VOUS PRENEZ OU UTILISEZ DES IMAGES/PHOTOS?
CE LIVRE EST POUR VOUS!

Ce livre s’adresse à toute personne qui prend et utilise des photos, comme amateur ou comme professionnel. Il rejoint aussi les personnes qui ont à utiliser des images dans le cadre de leur travail (gestionnaires de réseaux sociaux, graphistes, créateurs de site Internet, etc.). Bref, toute personne soucieuse de respecter la propriété intellectuelle des photos qu’elle prend et utilise aurait avantage à lire ce livre pour connaitre ses droits et responsabilités!

« Les photographes amateurs se sentent à l’abri des problèmes, car ils ne publient que sur leur blogue personnel et ne font pas d’argent avec leurs images. Pourtant, la diffusion restreinte, le caractère non-diffamatoire de l’image ou le fait qu’elle ne soit pas exploitée de façon commerciale ne sont pas une défense valable aux yeux de la cour », précise Francis Vachon.

« Que vous soyez édimestre, gestionnaire de communauté, journaliste, avocat ou simple citoyen, le livre de Francis Vachon saura vous prodiguer de judicieux conseils, advenant une mise en demeure ou une situation où vous devez faire valoir vos droits sur une image », ajoute Michel Dumais, qui signe la préface du livre.

Francis Vachon explore le côté légal de la prise et l’utilisation d’image dans un ton accessible, en s’appuyant sur des exemples convaincants, illustrés par de nombreuses images (utilisées en toute légalité, bien entendu!).  La face cachée de la photo fait enfin la lumière sur le droit à l’image et répond aux questionnements de tous ceux qui publient des photos en conscientisant le commun des mortels sur ses responsabilités, mais aussi en le rassurant sur ses droits.

L’AUTEUR
Francis Vachon est photographe depuis une quinzaine d’années. Ses photos ont été publiées dans de nombreux journaux, agences et entreprises, dont le New York Times et le Washington Post. Diplômé en 2006 du programme de photojournalisme du Loyalist College de Belleville (Ontario), Francis est fort actif dans le milieu de la photo. En plus d’animer un blogue, il exploite son talent de vulgarisateur lors de formations dans les écoles ou de conférences auprès de photographes. Il s’agit de son premier livre, mais il planche déjà sur un second, prévu à l’automne 2018.

À PROPOS DE SEPTEMBRE ÉDITEUR

Depuis 1982, Septembre éditeur a fait du choix de carrière et de l’orientation son domaine éditorial de prédilection. Ses ouvrages-conseils et de référence, ses guides et répertoires, ses questionnaires en ligne et ses plateformes Web ont hissé la maison d’édition au premier rang des éditeurs québécois dans le domaine de la formation, de la carrière et de l’emploi.