Les leaders de l’électrification des transports, réunis à Québec en mai 2019

Montréal, le 21 mars 2019 — Les plus grands experts canadiens de l’électromobilité se donnent rendez-vous à la 10e édition de la Conférence et du Salon commercial (EV2019VÉ), qui aura lieu du 6 au 9 mai prochain à Québec. Soixante conférenciers et trente chefs de file de l’industrie feront état de leurs recherches et réflexions sur les dernières avancées en matière de véhicules électriques (VÉ) ainsi que sur les politiques et stratégies pour accélérer la transition.  Avec ses séances techniques, ses tables rondes, ses panels d’experts et ses séances de réseautage, EV2019VÉ proposera en tout plus d’une cinquantaine d’activités.

En 2018, les ventes de VÉ ont explosé. Il y a maintenant plus de 93 000 VÉ au pays, une hausse de 90 % par rapport à 2017. « La conférence EV2019VÉ, réunit les acteurs clés du domaine afin d’accélérer l’électrification de tous les modes de transport et ainsi, permettre au Canada d’atteindre ses cibles de réduction de GES », explique M. Al Cormier, fondateur de l’événement et président-directeur général de Mobilité électrique Canada.

Toujours très populaires, les essais routiers auront lieu le lundi 6 mai de 11 h à 17 h dans le stationnement du Manège militaire. Ils seront précédés à 10 h d’une conférence de presse à l’hôtel Le Concorde, suivie d’essais routiers pour les représentants des médias, lesquels pourront monter à bord d’un autobus électrique pour se rendre aux essais. Le grand public est convié à tester les derniers modèles de VÉ mais aussi des vélos et des trottinettes.  C’est l’occasion idéale pour s’entretenir avec des spécialistes qui sauront répondre à toutes les questions.

logo EVVÉ2019Trois grands panels d’experts
Les panels d’experts sur des enjeux chauds sont aussi très attendus. Les trois grands panels porteront sur « la mobilité en tant que service » (comment trouver la meilleure option pour tous ses déplacements), l’évolution des perceptions par rapport à l’électromobilité et la recharge de demain. Sur ces panels, on retrouvera notamment : Mohamed Mezghani (secrétaire général de l’Union internationale des transports publics, la plus importante association internationale de transport public urbain), Christian Savard (directeur général de Vivre en ville et spécialiste en mobilité durable), Éric Martel (président-directeur général d’Hydro-Québec) et Robert Barossa (directeur chez Electrify Canada et responsable de la mise sur pied d’un réseau de charge ultrarapide au Canada).

Des nouveautés
Pour célébrer le 10e anniversaire de l’événement, Mobilité électrique Canada décernera lors du EV2019VÉ les tout premiers prix Villes électromobiles visant à souligner la contribution exceptionnelle des municipalités canadiennes en matière de transport électrique.  D’autres nouveautés s’ajoutent à cette édition spéciale, dont une Zone Jeunes Entreprises, mettant en vedette des start-ups d’ici aux idées et aux projets novateurs.

EV2019VÉ est rendu possible entre autres grâce au soutien d’Hydro-Québec (hôte et grand partenaire), FLO et Plug’N Drive/Canadian Electric Association.

Pour en savoir plus : emc-mec.ca/ev2019ve

À propos de Mobilité électrique Canada : Fondée en 2006, MÉC est la seule association canadienne sans but lucratif dédiée à la promotion de l’électromobilité et regroupe 180 membres incluant des constructeurs de VÉ et de bornes, des fournisseurs d’électricité, des gestionnaires de parcs, des universités et des associations d’électromobilistes.

Comment rester actif sur le marché du travail… même à la retraite!

Près de 65 % des Québécois envisagent de continuer à travailler après leur retraite, selon une récente étude. Alors que plusieurs secteurs d’emploi connaissent d’importantes pénuries de main-d’œuvre, le marché du travail s’avère particulièrement favorable pour ceux qu’on appelle « les travailleurs expérimentés ».

Certains de ces travailleurs verront une occasion de se rendre utiles pour leur communauté. D’autres choisiront de se lancer comme travailleur autonome ou de démarrer une entreprise. Cependant, la décision de rester actif sur le marché du travail est souvent précédée de nombreux questionnements. Est-ce une bonne idée? Les employeurs m’accueilleront-ils à bras ouverts? Quels sont les enjeux à considérer?

Publié par Septembre éditeur, le guide Vivre pleinement sa retraite répond à ces questions. Écrit par le conseiller d’orientation Yves Maurais, l’ouvrage :

  • présente les raisons qui peuvent motiver une personne à rester active sur le marché du travail;
  • décrit les enjeux à considérer dans cette décision, comme les besoins du marché du travail, la santé, les aspects financiers, l’impact sur la vie familiale, etc.;
  • recense différentes façons de rester actif sur le marché du travail;
  • brosse un tableau des secteurs susceptibles d’embaucher des travailleurs expérimentés;
  • donne des conseils pour réussir sa recherche d’emploi;
  • énumère des ressources présentant des offres d’emploi, des services et des outils adaptés pour les travailleurs expérimentés (comme emploiretraite.ca)

Pour en savoir plus:

[Mandat de relations médias]

Agropur affiche des résultats sans précédent

Assemblée générale annuelle d’Agropur (photo: Normand Huberdeau/Groupe NH Photographes)

Agropur coopérative a tenu, le 14 février 2018, sa 79assemblée générale annuelle et divulgué des revenus et un excédent d’exploitation record pour son exercice financier 2017.

En effet, pour l’exercice terminé le 1er novembre 2017, le chiffre d’affaires est de 6,4 G $, en progression de 7,7 % comparativement à 2016. L’excédent d’exploitation, quant à lui, s’établit à 444,1 M $, en hausse de 7,9 %. Cette croissance s’explique notamment par l’amélioration des prix du fromage ainsi que l’augmentation des volumes aux États-Unis. Au Canada, l’acquisition de Scotsburn (crème glacée et friandises glacées) a stimulé la croissance de la Coopérative.

Cette croissance est d’autant plus remarquable qu’elle s’inscrit dans un contexte de concurrence toujours très vive au Canada et de prix volatils aux États-Unis. La performance financière d’Agropur fait d’elle la première coopérative de transformation laitière en Amérique du Nord[1] et le 20e plus important joueur mondial de l’industrie laitière. En 2017, Agropur a traité près de 6,1 milliards de litres de lait dans ses usines.

Le modèle coopératif pour redistribuer la richesse
« L’exercice de 2017 nous a permis de dégager une très bonne performance et je suis heureux que notre modèle d’affaires permette non seulement de créer de la richesse, mais aussi, de la redistribuer. Au cours du dernier exercice, nous avons déclaré 65,2 M $ en ristournes, soit une hausse de 8,5 % par rapport à 2016, contribuant ainsi, à travers l’activité économique de nos membres, à la vitalité des régions », a souligné M. René Moreau, président d’Agropur.

Une stratégie de développement qui porte ses fruits
« Nous affichons une croissance rentable des deux côtés de la frontière, a indiqué M. Robert Coallier, chef de la direction d’Agropur. Nous devons cette progression à notre souci constant d’innovation, à notre recherche d’efficacité et à la force de nos marques. À preuve, pour une troisième année consécutive, Agropur est la première marque de confiance des Canadiens dans le secteur des produits laitiers, selon l’indice Gustavson de l’Université de Victoria. »

Des marques fortes
La marque Natrel s’affirme comme marque numéro un au Canada dans les segments « finement filtré » (45 % de parts de marché[2]), « sans lactose » (64 % de parts de marché) et « biologique » (40 % de parts de marché).

Pour sa part, OKA continue de conquérir les consommateurs canadiens avec une croissance des volumes de vente de 83 % depuis 2013. L’objectif d’Agropur est simple : que le fromage OKA soit au Canada ce que le Brie et le camembert sont à la France, le gouda aux Pays-Bas et le gruyère à la Suisse. C’est dans ce contexte qu’Agropur consolide le lien entre sa marque emblématique et les consommateurs.

iögo, de son côté, célébrait ses cinq ans de succès en 2017. La marque possède aujourd’hui 13,9 % des parts de marché au Canada et continue de croître deux fois plus rapidement que sa catégorie. Elle est la marque de yogourt préférée des milléniaux.

Juste après la fin de son exercice 2017, Agropur est aussi devenue l’unique propriétaire d’Aliments Ultima (yogourt). À la suite de ses plus récentes acquisitions, la Coopérative est dorénavant le transformateur offrant la gamme de produits laitiers la plus complète au Canada.

L’innovation, toujours au cœur de la mission d’Agropur
Lancé en octobre 2016, le programme Inno Agropur s’est déployé en 2017, tirant le meilleur parti des ressources internes et externes, grâce à un processus d’innovation ouverte. À ce jour, plusieurs innovations ont cheminé jusqu’au marché-test pour vérifier la réponse des consommateurs.

Agropur a aussi récemment invité les entrepreneurs à participer à la deuxième édition de l’Inno Challenge. Ce défi international de co-création de produits laitiers est soutenu par l’innovation ouverte. Conjointement avec la Caisse de dépôt et de placement du Québec, la Coopérative a également annoncé la mise sur pied d’une plateforme de co-investissement. Destinée à l’innovation dans le secteur laitier, cette plateforme est dotée d’une enveloppe de 40 M $.

Nouveau positionnement d’entreprise
Agropur doit sa pérennité à la vision de ses membres et à sa capacité d’adaptation aux besoins de ses clients et de ses consommateurs. La nouvelle génération de consommateurs a des attentes différentes des générations précédentes. Intégrant cette nouvelle réalité démographique à sa stratégie, Agropur a redéfini son positionnement d’entreprise et formulé une nouvelle promesse qui consiste à offrir à tous un « Meilleur lait. Meilleur monde. ». Agropur s’engage ainsi à changer le monde, à sa façon.

Renseignements additionnels
Le rapport annuel d’Agropur coopérative est disponible à compter d’aujourd’hui sur le site web d’Agropur, au www.agropur.com.

Exergue s’est occupé des relations médias d’Agropur à l’occasion de cette assemblée générale annuelle. Voici quelques-unes des retombées obtenues:

40 M$ pour l’innovation dans le secteur laitier, article publié dans Les Affaires

Agropur affiche des résultats records, publié dans le Devoir

Agriculture : la Caisse et Agropur injectent 40 M$ dans l’industrie laitière, dans le Journal de Montréal

À propos d’Agropur
Fondée en 1938, Agropur coopérative est un chef de file de l’industrie laitière nord-américaine ayant réalisé un chiffre d’affaires de 6,4 milliards de dollars en 2017. La Coopérative est une source de fierté pour ses 3 290 membres et ses 8 300 employés qui travaillent unis chaque jour pour une même vision : « Meilleur lait. Meilleur monde. ». Agropur transforme plus de 6,1 milliards de litres de lait par année dans ses 39 usines en Amérique du Nord et propose une impressionnante gamme de marques et de produits dont Natrel, OKA, iögo, BiPro, Agropur Grand Cheddar, Olympic, Farmers, Island Farms et Québon. Le siège social d’Agropur est certifié LEED Argent. www.agropur.com

 

[1] Source : www.dairyfoods.com

[2] Source : Nielsen, 52 dernières semaines, période se terminant le 9 décembre 2017.