Année charnière pour Agropur coopérative : les revenus font un bond de 21,3%

  • Chef de file en transformation laitière au Canada et parmi les cinq plus grands aux États-Unis (fromages et ingrédients)
  • Momentum soutenu pour les marques OKA, Natrel et iögo
  • Poursuite de la croissance sur le marché nord-américain

Agropur coopérative a tenu, le 11 février 2015, sa 76e assemblée générale annuelle et annoncé des revenus de 4,7 milliards de dollars et un BAIIA (bénéfices avant intérêts, impôts, amortissement et coentreprises) redressé* de 270,6 millions de dollars pour l’exercice terminé le 1er novembre 2014. Les revenus et le BAIIA ont donc progressé de 21,3 % et de 3,1 %, respectivement. En 2014, Agropur a déclaré un montant de 92,3 millions de dollars en ristournes à ses membres, dont l’avoir se situe à 1,2 milliard de dollars.

Assemblée générale 2015 d'Agropur
Photo prise lors de l’Assemblée générale annuelle d’Agropur

« L’année 2014 a été une année historique et stratégique pour Agropur, a souligné M. Robert Coallier, chef de la direction d’Agropur. La Coopérative a dépassé pour la première fois de son histoire la barre des 4 milliards de dollars de chiffre d’affaires. Alors que l’industrie laitière mondiale poursuit sa consolidation accélérée et que le marché canadien demeure hautement compétitif, nous avons su tirer profit des possibilités de croissance et nous assurer une position de leadership en Amérique du Nord. »

Cap sur la croissance
D’une coopérative régionale, Agropur est devenue un leader nord-américain. Avec 5,4 milliards de litres de lait traités sur une base annualisée, la Coopérative se hisse aujourd’hui parmi les 20 plus importants transformateurs laitiers au monde. Elle figure aussi parmi les cinq plus grands au chapitre de la fabrication fromagère et d’ingrédients aux États-Unis, en plus d’être le chef de file canadien en transformation laitière sur la base des volumes.

Des transactions majeures
L’entreprise a complété une fusion (Dairytown Products) et des acquisitions, dont les deux plus importantes de son histoire : Davisco Foods International aux États-Unis et les activités de transformation laitière de Sobeys dans l’Ouest canadien. Ces transactions lui ont permis de diversifier son portefeuille de produits, d’accroître ses capacités de transformation laitière et d’étendre sa portée géographique.

« La fusion avec Dairytown Products au Nouveau-Brunswick a permis de regrouper des actifs de transformation laitière, détenus par des producteurs membres, et de s’assurer que ce patrimoine demeure entre leurs mains. Il ne fait aucun doute que notre modèle coopératif nous donne la capacité de relever les grands défis internationaux. L’acquisition des actifs de transformation laitière de Sobeys est jumelée à des ententes d’approvisionnement à long terme. Quant à l’acquisition de Davisco, elle double les activités américaines d’Agropur et accroît de 50 % l’ensemble de notre approvisionnement en lait », a expliqué M. Serge Riendeau, président d’Agropur. « Les gestes structurants posés par Agropur s’inscrivent dans une stratégie de croissance solide pour assurer l’avenir de l’organisation », a ajouté M. Coallier.

La Coopérative compte aujourd’hui près de 8 000 employés et 40 usines, au Canada et aux États-Unis.

Des marques phares pour faire face à la concurrence
En 2014, Agropur a aussi continué d’investir avec succès dans ses marques phares, notamment OKA, Natrel et iögo. Les ventes d’OKA, la marque de référence en fromages fins au Canada, ont augmenté de façon significative au cours de la dernière année. Natrel, avec sa nouvelle image de marque centrée sur ses principales caractéristiques (produit de qualité supérieure, frais et naturel), a acquis des parts de marché dans toutes les catégories. iögo d’Aliments Ultima, une entreprise codétenue par Agropur et Agrifoods, continue de s’imposer avec près de 12 % de parts de marché au Canada après seulement deux ans d’existence.

Récemment, Agropur a investi plus de 100 millions de dollars pour développer le marché des fromages fins au Canada. Ce développement a vu naître des produits de qualité comme le Frère Alphonse, un OKA vieilli 110 jours et Le maillon fort, un nouveau brie double crème, appréciés des consommateurs. « Ces investissements visent à mieux nous prémunir face aux grands changements, tels que l’Accord économique et commercial entre le Canada et l’Union européenne qui verra l’arrivée de 17 700 tonnes supplémentaires de fromages européens. D’ailleurs, nous souhaitons que l’allocation des nouveaux quotas d’importation se fasse de façon à ne pas cannibaliser l’ensemble des produits de fabrication domestique », a souligné M. Coallier.

Bâtir l’Agropur de demain
En décembre 2014, des investisseurs institutionnels et bancaires québécois – dont la Caisse de dépôt et placement du Québec, le Fonds de solidarité FTQ, la Banque Nationale, Investissement Québec, Capital régional et coopératif Desjardins et Fondaction CSN – ont investi 470 millions de dollars dans le capital d’Agropur, sous la forme de parts privilégiées de premier rang. Ce financement a permis d’appuyer la stratégie de croissance de l’entreprise et de financer ses acquisitions. « Nous tenons à remercier ces investisseurs et l’ensemble de nos partenaires financiers pour la confiance qu’ils nous témoignent. L’année 2014 a permis de poser des jalons historiques, mais notre croissance ne s’arrêtera pas là. Dans les années qui viennent, Agropur compte poursuivre son développement sur les marchés canadien, américain et internationaux à fort potentiel », a indiqué M. Riendeau.

Développement durable et responsabilité sociale
Parallèlement, Agropur poursuit ses initiatives de développement durable. Plusieurs projets en cours visent la réduction à la source de la consommation d’eau potable ou d’énergie. L’usine de Ville Saint-Laurent, notamment, a achevé un grand chantier de réduction d’eau qui a mené à une économie annuelle de 121 millions de litres. En matière de responsabilité sociale, Agropur a aussi distribué deux millions de dollars en dons et commandites pour le bien-être et la santé des enfants et des familles et auprès de la relève du secteur de l’agroalimentaire.

À propos d’Agropur
Fondée en 1938, Agropur coopérative est un chef de file de l’industrie laitière nord-américaine ayant un chiffre d’affaires de 4,7 milliards de dollars à la fin de l’exercice financier de 2014. La Coopérative est une source de fierté pour les 3 473 producteurs de lait qui en sont membres et les quelque 8 000 employés qui y œuvrent. Agropur transforme maintenant plus de 5,4 milliards de litres de lait par année dans ses 40 usines réparties en Amérique du Nord et propose une impressionnante gamme de marques et produits réputés, dont Natrel, Québon, OKA, Farmers, Central Dairies, Sealtest, biPro, Island Farms, Agropur Grand Cheddar ainsi qu’Olympic et iögo d’Aliments Ultima, une coentreprise d’Agropur coopérative.

* Le BAIIA redressé exclut l’impact du traitement comptable des inventaires de Davisco et de certains frais non récurrents.

– 30 –

Source :
Dominique Benoit
Vice-président principal, Affaires institutionnelles et Communications
Agropur coopérative

Renseignements et demandes d’entrevues :
Exergue Communications
514 524-7348
info@exergue.ca

Après le rouge, voici le blanc… Jacques Villeneuve et Julia Wine dévoilent le vin blanc La Febbre

Montréal, le 5 août 2014 – Après avoir lancé un vin rouge encensé par les amateurs et la critique, Jacques Villeneuve et Julia Wine ont dévoilé aujourd’hui le vin blanc La Febbre, à l’occasion de la participation du pilote automobile au Championnat du monde de rallycross, au Grand Prix de Trois-Rivières.

Issu du vignoble en Toscane (Italie) de Jacques Villeneuve, ce vin réunit tout ce que le coureur automobile aime dans un blanc : « Pour mon travail, j’ai beaucoup voyagé et j’ai eu l’occasion de goûter des vins de partout à travers le monde. J’ai toujours aimé le chardonnay californien pour sa légère touche de boisé et j’étais curieux de voir si on pouvait faire ce genre de cépage en Italie. Nous y sommes parvenus et le résultat est, ma foi, très convaincant! »

Un grand vin à prix abordable
« L’objectif de Julia Wine est de vendre de grands vins au plus bas prix possible. C’est le cas avec la gamme La Febbre, qualifiée de vin ‘savoureux’ par les plus fins connaisseurs », explique pour sa part Alain Lord Mounir, président et chef de la direction du groupe Julia Wine auquel Jacques Villeneuve s’est associé pour l’acquisition et l’exploitation de son vignoble.

« Le millésime 2013 du vin blanc La Febbre ravit avec ses saveurs rondes de pêche mûre et de fruit de la passion. Il est souple, charnu et vivifiant, et plaira tant aux amateurs de blanc que de rouge. Composé à 80% de chardonnay, il est complété à 20% de vermentino, ce qui lui donne beaucoup de fraîcheur », poursuit Stephano Salvini, le réputé vigneron qui dirige l’équipe des vins La Febbre.

Un hommage à Gilles Villeneuve et à l’art de vivre italien
Le nom La Febbre (« la fièvre », en italien) est un rappel du slogan « J’ai la fièvre Villeneuve », endossé par les nombreux admirateurs de Gilles, père de Jacques Villeneuve, au Grand Prix du Canada de 1979. La Febbre est un hommage à Gilles, ainsi qu’à l’Italie, pays qui a toujours soutenu la famille Villeneuve et auquel Jacques Villeneuve est particulièrement attaché.

On peut se procurer les vins La Febbre chez tous les détaillants Couche-Tard et Costco du Québec au coût de 19,95 $. Pour plus d’information : www.vinslafebbre.com

À propos de Julia Wine
Julia Wine est une entreprise québécoise qui agit comme négociant de vins. Son fonctionnement consiste à acheter des petits lots de vin des meilleurs producteurs au monde et à les revendre à une fraction du prix à travers un réseau de détaillants. Sa devise est d’ailleurs « des vins aristocratiques à prix démocratiques ». Fondé en xx, Julia Wine est dirigé par Alain Lord Mounir.

– 30 –

Renseignements :
Diane Jeannotte / Diep Truong
514 772-8019 / 514 524-7348
dianej@djcom.ca / diep@exergue.ca

Quand le vin et la course automobile se rencontrent…

Montréal, le 5 juin 2014 – C’est aujourd’hui que le coureur automobile Jacques Villeneuve et son ami de longue date Alain Lord Mounir, président et chef de la direction du groupe Julia Wine, lancent le fruit de leur nouvelle collaboration : la gamme de vins La Febbre (« la fièvre », en italien).

La richesse du terroir italien combinée au savoir-faire ancestral de l’Europe
Amoureux du vin et de l’Italie depuis des années, Jacques Villeneuve s’est associé à Julia Wine dans l’acquisition et l’exploitation d’un vignoble situé au cœur de la Toscane. À la tête de cette équipe, on retrouve Stefano Salvini, un vigneron d’expérience, qui s’est forgé une réputation enviable notamment pour son travail vinicole avec les cépages sangiovese et cabernet sauvignon. Dans le cas de La Febbre, le vigneron a créé un vin que l’on reconnaîtra pour son caractère fruité distinctif, sa complexité et sa finesse.

« Depuis que je travaille en collaboration avec Julia Wine, j’ai développé un intérêt pour la fabrication du vin. J’ai beaucoup appris sur le processus de production et il est amusant de penser que vous êtes en partie le créateur d’un produit que vous aimez », a expliqué Jacques Villeneuve.

Négociant en vin international qui opère sur cinq continents, Alain Lord Mounir a l’ambition constante de trouver des vins de qualité offerts au meilleur prix. « La philosophie derrière La Febbre, comme celle derrière les autres produits de Julia Wine, est d’offrir un vin d’aristocrates à prix démocrates », a ajouté M. Mounir.

Pratiques pour une croissance durable
Fait à souligner, La Febbre s’implique activement en vue d’adopter et de développer des moyens s’inscrivant dans une optique de viticulture durable. C’est ainsi que le cuivre et le soufre sont régulièrement utilisés à la place des herbicides et des pesticides et des cultures de couverture plantées protègent les vignes contre l’érosion. « Cette façon de faire contribue également à créer une concurrence avec la vigne qui fait en sorte que cette dernière produit des grappes au rendement de qualité supérieure », a souligné le vigneron Stefano Salvini.

On peut dès maintenant se procurer le vin rouge La Febbre chez tous les détaillants Costco et Couche-Tard du Québec. Le vin blanc La Febbre sera disponible dès juillet.

Pour plus d’information : www.vinslafebbre.com

– 30 –

Renseignements : Diane Jeannotte / Diep Truong
514 772-8019 / 514 524-7348
dianej@djcom.ca / diep@exergue.ca