AquaHacking: innover pour préserver le fleuve Saint-Laurent

Le 2 février dernier, la Fondation de Gaspé Beaubien a annoncé la tenue à Montréal de la deuxième édition du Sommet AquaHacking 2016 dont le thème est « Unis pour le Saint-Laurent ». Lors de ce lancement officiel, la Fondation a également dévoilé une plateforme de consultation qui permettra au grand public de soumettre des enjeux liés à leurs préoccupations sur le fleuve. Des experts de l’eau, concepteurs numériques et ingénieurs seront d’ailleurs invités à étudier ces questions et à développer des solutions technologiques dans le cadre d’un hackathon, dont les lauréats seront honorés lors d’AquaHacking 2016, le 6 et le 7 octobre prochain au Palais des congrès de Montréal.

« Avec les Grands Lacs, le Saint-Laurent forme le troisième réseau hydrographique le plus important en Amérique du Nord. Cependant, le bilan de santé du fleuve demeure fragile, que l’on pense à la dégradation de la qualité de l’eau, l’érosion des rives ou encore, le déclin de certaines communautés végétales et animales. C’est pourquoi nous voulons mobiliser les citoyens et les décideurs pour trouver des solutions concrètes afin de mieux protéger ce patrimoine collectif », ont souligné Philippe de Gaspé Beaubien III, président de la Fondation de Gaspé Beaubien, et son fils Louis-Alexandre, initiateur du projet.

AquaHacking est une initiative de la famille de Gaspé Beaubien. De gauche à droite: Tatianna, Louis-Alexandre, Nan-b., Philippe IV et Philippe II de Gaspé Beaubien
AquaHacking est une initiative de la famille de Gaspé Beaubien. De gauche à droite: Tatianna, Louis-Alexandre, Nan-b., Philippe IV et Philippe II de Gaspé Beaubien

L’innovation au service de l’eau
AquaHacking 2016 se déclinera en deux volets. Le sommet AquaHacking réunira des conférenciers et des experts de renommée pour discuter des défis les plus pressants pour le fleuve Saint-Laurent et élaborer des stratégies efficaces en lien avec les enjeux de déversement, d’accès aux rives et d’adaptation aux changements climatiques.

Parallèlement, un hackathon accueillera des jeunes concepteurs numériques, des ingénieurs et des experts de l’eau, provenant tant du secteur universitaire que du secteur privé, qui mettront leur talent et expertise à contribution. Ensemble, ils développeront des solutions technologiques visant à résoudre des enjeux liés au fleuve Saint-Laurent. Des prix totalisant une valeur de 50 000 $, offerts par la Fondation de Gaspé Beaubien, seront décernés aux équipes gagnantes ainsi qu’un accompagnement pendant un an avec les experts d’IBM et le centre d’incubation d’ÉTS, afin de permettre aux solutions lauréates d’être développées à leur plein potentiel. Le recrutement des participants pour le hackathon débutera au printemps 2016.

AquaHacking - Unis pour le Saint-Laurent« La mobilisation entourant le sommet AquaHacking, nous montre toute l’importance qu’accordent les Québécoises et les Québécois au fleuve Saint-Laurent. Malgré les progrès accomplis, beaucoup de défis restent à relever, particulièrement alors que les effets des changements climatiques sur la qualité et la quantité d’eau disponible s’amplifient année après année. C’est pourquoi nous devons, ensemble, lutter contre les changements climatiques afin d’assurer une qualité de vie et une planète en santé à nos enfants. Faisons-le pour eux! », a précisé le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel.

AquaHacking 2016 bénéficie aussi du soutien de la Ville de Montréal. « Je suis très heureuse de la tenue du Sommet AcquaHacking en 2016, à Montréal et avec pour thème le fleuve Saint-Laurent. La Ville de Montréal possède une expertise remarquable en matière de gestion de l’eau et s’associer avec la Fondation de Gaspé Beaubien pour parfaire nos connaissances, aiguiser notre réflexion, innover et développer des outils informatiques utiles constitue non seulement un plaisir, mais un privilège. J’en remercie la famille de Gaspé Beaubien » a déclaré Chantal Rouleau, membre du comité exécutif de la Ville de Montréal responsable de l’eau et des infrastructures de l’eau et mairesse de l’arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles.

Partenaire de l’événement, l’École de technologie supérieure se réjouit également de la tenue d’AquaHacking 2016 à Montréal. « Plusieurs de nos professeurs et étudiants travaillent de près sur la question de la préservation de l’eau notamment, les groupes de recherche DRAME et STEPPE. C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que nous nous associons à l’événement et nous souhaitons, au terme d’AquaHacking 2016, favoriser l’incubation des applications les plus prometteuses développées lors du hackathon », a fait valoir Pierre Dumouchel, directeur général de l’ÉTS. L’institution mettra d’ailleurs au défi les 2 500 participants internationaux des 24 heures de l’innovation, ainsi que les étudiants inscrits à son École d’été internationale sur l’innovation et le design technologique, en leur soumettant des enjeux liés à la protection du Saint-Laurent et en les invitant à participer au hackathon d’AquaHacking.

La Fondation de Gaspé Beaubien est fière d’avoir IBM comme partenaire clé. Grâce à la participation d’IBM pour la deuxième année consécutive, les équipes bénéficieront d’un mentorat professionnel de haute qualité durant le marathon de programmation ainsi que d’une expertise et de technologies d’avant-garde dans des domaines tels que l’infonuagique, Watson et Bluemix. « L’informatique cognitive va changer la façon dont les humains et les ordinateurs interagissent pour toujours. IBM est en train de devenir le pionnier en informatique cognitive pour créer une nouvelle classe de solutions afin de répondre aux besoins de nombreux secteurs tels que celui destiné à améliorer la gestion de l’eau à l’échelle mondiale », a déclaré Jean-François Barsoum, conseiller principal en gestion, Villes intelligentes, eau et transport.

Au-delà du financement de la Fondation de Gaspé Beaubien, AquaHacking 2016 bénéficie également du soutien financier de la Ville de Montréal, de RBC et du Gouvernement du Québec. De plus, Stratégies Saint-Laurent, l’Observatoire global du Saint-Laurent, la Table de concertation régionale Haut-Saint-Laurent – Grand Montréal et le Regroupement des organismes de bassins versants du Québec, contribueront au projet par leur précieuse expertise sur le fleuve Saint-Laurent.

Pour en savoir plus : www.aquahacking.com
Twitter : @AquaHacking
Facebook : https://www.facebook.com/AquaHacking

À propos de la Fondation de Gaspé Beaubien
Créée en 1990 par Nan-b et Philippe II de Gaspé Beaubien, la Fondation de Gaspé Beaubien consacre généreusement temps et ressources au service des individus, des familles et des communautés. La Fondation soutient les acteurs du milieu qui travaillent au changement positif et à la prospérité durable. Elle est particulièrement active dans les trois domaines suivants : le soutien pour les familles en affaires, la gouvernance dans le secteur de la santé et la préservation de l’eau.

 À propos d’IBM
Forte de plus d’un siècle d’innovation en affaires et en systèmes, IBM est une entreprise fondée sur des solutions cognitives et une plateforme infonuagique. Les IBMistes se consacrent aux avancées pour changer le monde et à de nouvelles façons de repenser les défis dans un monde où l’intelligence cognitive est intégrée aux systèmes et aux processus qui aident à améliorer les affaires et la société. Le siège social d’IBM Canada est situé à Markham, en Ontario, et il est responsable des ventes, de la mise en marché et des services à l’échelle nationale. C’est également en sol canadien que se trouvent la plus grande installation d’assemblage et d’essai de composants microélectroniques d’IBM du monde, à Bromont, au Québec, et la plus grande organisation de développement de logiciels au pays, avec des sites à Markham, à London et à Ottawa, en Ontario, à Edmonton, en Alberta, ainsi qu’à Vancouver et à Victoria, en Colombie-Britannique. Pour plus d’information, visitez le site www.ibm.com/ca-fr/

***

Source :
Fondation de Gaspé Beaubien

Renseignements et demandes d’entrevues :
Exergue Communications
514 524-7348

 

Laisser un commentaire