L’UdeM célèbre les 40 ans de l’Observatoire du Mont-Mégantic

Journée d’astronomie au campus MIL
Constellation de conférences, 5@7 spatial et pluie de météores !

Journée d'astronomie au campus MIL de l'UdeM
Journée d’astronomie au campus MIL de l’UdeM

Afin de célébrer les 40 ans de l’Observatoire du Mont-Mégantic, un haut lieu de l’astronomie québécoise, le campus MIL de l’Université de Montréal a accueilli, le 11 août 2018, une journée toute spéciale intitulée Un œil québécois sur l’Univers. Regroupant des astrophysiciens de renom ainsi que nombreux passionnés d’astronomie, l’événement proposait des ateliers pour les enfants, des conférences, un 5@7 spatial et bien sûr, une soirée d’observation des Perséides !

Voyage dans le temps (de 15 h à 18 h)

Les participants ont été invités à fabriquer un « Constellarium », à se joindre à une chasse aux images astronomiques, à assister à une démonstration sur l’astronomie dans l’infrarouge et à dessiner un télescope ! De plus, ils ont pu en apprendre plus sur des scientifiques remarquables (D-PHY), l’Observatoire du Mont-Mégantic, et sur le futur grand observatoire spatial, le Télescope spatial James Webb. Les plus jeunes ont aussi pu prendre part à un atelier de cirque avec Cirkazou, un atelier de robotique avec Folie Technique, sans oublier le maquillage astronomique et la dégustation de crème glacée « spatiale »…

Journée d'astronomie (crédit photo: Maryse Boyce)
Journée d’astronomie (crédit photo: Maryse Boyce)

5@7 spatial
Boire un verre et casser la croûte, tout en discutant du Big Bang, d’exoplanètes et de météorites avec des astronomes de l’Université de Montréal : voilà une autre raison de se rendre au campus MIL ! Un camion-restaurant et un traiteur étaient sur place pour l’achat de nourriture.

L’Observatoire du Mont-Mégantic en direct (de 19 h à 19 h 30)
Les animateurs de l’ASTROLab du Parc national du Mont-Mégantic ont invité le grand public à une visite virtuelle de l’observatoire en leur compagnie.

Constellation de conférences (de 20 h à 21 h)
Place aux scientifiques qui ont marqué l’histoire de l’Observatoire du Mont-Mégantic et de l’astronomie au Québec ! Ces conférences étaient données par :

  • René Racine, professeur émérite à l’Université de Montréal, un des fondateurs de l’Observatoire du Mont-Mégantic et inventeur hors pair d’instruments astronomiques. Le premier astéroïde découvert au Québec porte le nom Reneracineen son honneur.
  • Lison Malo, astronome à l’Observatoire du Mont-Mégantic et chercheure de l’iREx . Elle a récemment travaillé comme astronome de support au prestigieux Télescope Canada-France-Hawaii, grâce à l’expérience unique d’observatrice qu’elle a acquise pendant ses études à Montréal grâce à l’Observatoire du Mont-Mégantic!
  • René Doyon, professeur à l’Université de Montréal, directeur de l’iREx et directeur de l’Observatoire du Mont-Mégantic. Ses travaux de recherche portent sur le développement de l’instrumentation astronomique d’avant-garde pour divers observatoires, au sol et dans l’espace.

Observation des étoiles et musique dans les jardins (de 21 h à 23 h)
Une fois le soleil couché, les spectateurs ont guetté la pluie de météores des Perséides, en compagnie d’astronomes amateurs de la Société d’astronomie du Planétarium de Montréal. Ce spectacle grandeur nature était accompagné en musique par un quatuor à cordes de l’AME de l’Université de Montréal.

Tout au long de la journée, de nombreux prix de présence et de participation étaient offerts, entre autres grâce à une collaboration avec les Éditions MultiMondes.

Le Virage – campus MIL est situé dans Outremont au 6700 avenue Durocher (lien sur Google map). La station de métro la plus proche est la station Parc, sur la ligne bleue. De là, il se trouve à environ 10 -15 minutes de marche ou quelques minutes d’autobus (ligne 80 en direction sud).


Source: Université de Montréal – Campus MIL

Renseignements médias: Exergue Communications, 514 524-7348

 

Couper en recherche médicale, c’est tuer l’espoir

Montréal, le 30 janvier – Des chercheurs, étudiants, directeurs de centres de recherche et patients se sont mobilisés aujourd’hui pour réagir aux coupes du gouvernement québécois dans la recherche médicale. En effet, lors de son dernier budget, le gouvernement du Québec a annoncé des compressions de 10 M$ dans le Fonds de recherche du Québec – Santé.

En ce faisant, le gouvernement met en péril la capacité du Québec à maintenir la compétitivité de son système de recherche à l’échelle canadienne et internationale, tout comme son aptitude à attirer les meilleurs chercheurs. En coupant 10 M$ au budget du FRQS, le gouvernement…
• ampute 30% du budget destiné aux 18 centres de recherche médicaux du Québec,
• coupe près de 85% des bourses de formation accordées aux étudiants de haut niveau;
• enlève près de 50% des bourses de carrière pour soutenir les chercheurs établis.

J\'espère – Je suis Michèle

Cette décision drastique survient au moment même où le financement de la recherche est à un niveau critique. Ainsi, le pourcentage du PIB consacré à la recherche et au développement est passé de 2,8% du PIB en 2006 à 2,58% en 2009 au Québec.

Pourtant, investir dans la recherche porte fruit. À titre d’exemple, le Centre de recherche du CHUM (CRCHUM) a reçu, l’an dernier, une subvention de 4,2 M$ du FRQS. Avec ce fonds, le CRCHUM a obtenu des investissements additionnels de 70 M$. Pour chaque dollar investi par le gouvernement, le CRCHUM a donc attiré 17$ en capitaux autres.

Au moment où nous devons faire face à une crise économique mondiale et à la compétition internationale, le Québec peut-il se permettre de couper dans le financement de la recherche et de l’innovation?

Pour en savoir plus: www.jesuismichele.com