Comment rester actif sur le marché du travail… même à la retraite!

Près de 65 % des Québécois envisagent de continuer à travailler après leur retraite, selon une récente étude. Alors que plusieurs secteurs d’emploi connaissent d’importantes pénuries de main-d’œuvre, le marché du travail s’avère particulièrement favorable pour ceux qu’on appelle « les travailleurs expérimentés ».

Certains de ces travailleurs verront une occasion de se rendre utiles pour leur communauté. D’autres choisiront de se lancer comme travailleur autonome ou de démarrer une entreprise. Cependant, la décision de rester actif sur le marché du travail est souvent précédée de nombreux questionnements. Est-ce une bonne idée? Les employeurs m’accueilleront-ils à bras ouverts? Quels sont les enjeux à considérer?

Publié par Septembre éditeur, le guide Vivre pleinement sa retraite répond à ces questions. Écrit par le conseiller d’orientation Yves Maurais, l’ouvrage :

  • présente les raisons qui peuvent motiver une personne à rester active sur le marché du travail;
  • décrit les enjeux à considérer dans cette décision, comme les besoins du marché du travail, la santé, les aspects financiers, l’impact sur la vie familiale, etc.;
  • recense différentes façons de rester actif sur le marché du travail;
  • brosse un tableau des secteurs susceptibles d’embaucher des travailleurs expérimentés;
  • donne des conseils pour réussir sa recherche d’emploi;
  • énumère des ressources présentant des offres d’emploi, des services et des outils adaptés pour les travailleurs expérimentés (comme emploiretraite.ca)

Pour en savoir plus:

[Mandat de relations médias]

Agropur affiche des résultats sans précédent

Assemblée générale annuelle d’Agropur (photo: Normand Huberdeau/Groupe NH Photographes)

Agropur coopérative a tenu, le 14 février 2018, sa 79assemblée générale annuelle et divulgué des revenus et un excédent d’exploitation record pour son exercice financier 2017.

En effet, pour l’exercice terminé le 1er novembre 2017, le chiffre d’affaires est de 6,4 G $, en progression de 7,7 % comparativement à 2016. L’excédent d’exploitation, quant à lui, s’établit à 444,1 M $, en hausse de 7,9 %. Cette croissance s’explique notamment par l’amélioration des prix du fromage ainsi que l’augmentation des volumes aux États-Unis. Au Canada, l’acquisition de Scotsburn (crème glacée et friandises glacées) a stimulé la croissance de la Coopérative.

Cette croissance est d’autant plus remarquable qu’elle s’inscrit dans un contexte de concurrence toujours très vive au Canada et de prix volatils aux États-Unis. La performance financière d’Agropur fait d’elle la première coopérative de transformation laitière en Amérique du Nord[1] et le 20e plus important joueur mondial de l’industrie laitière. En 2017, Agropur a traité près de 6,1 milliards de litres de lait dans ses usines.

Le modèle coopératif pour redistribuer la richesse
« L’exercice de 2017 nous a permis de dégager une très bonne performance et je suis heureux que notre modèle d’affaires permette non seulement de créer de la richesse, mais aussi, de la redistribuer. Au cours du dernier exercice, nous avons déclaré 65,2 M $ en ristournes, soit une hausse de 8,5 % par rapport à 2016, contribuant ainsi, à travers l’activité économique de nos membres, à la vitalité des régions », a souligné M. René Moreau, président d’Agropur.

Une stratégie de développement qui porte ses fruits
« Nous affichons une croissance rentable des deux côtés de la frontière, a indiqué M. Robert Coallier, chef de la direction d’Agropur. Nous devons cette progression à notre souci constant d’innovation, à notre recherche d’efficacité et à la force de nos marques. À preuve, pour une troisième année consécutive, Agropur est la première marque de confiance des Canadiens dans le secteur des produits laitiers, selon l’indice Gustavson de l’Université de Victoria. »

Des marques fortes
La marque Natrel s’affirme comme marque numéro un au Canada dans les segments « finement filtré » (45 % de parts de marché[2]), « sans lactose » (64 % de parts de marché) et « biologique » (40 % de parts de marché).

Pour sa part, OKA continue de conquérir les consommateurs canadiens avec une croissance des volumes de vente de 83 % depuis 2013. L’objectif d’Agropur est simple : que le fromage OKA soit au Canada ce que le Brie et le camembert sont à la France, le gouda aux Pays-Bas et le gruyère à la Suisse. C’est dans ce contexte qu’Agropur consolide le lien entre sa marque emblématique et les consommateurs.

iögo, de son côté, célébrait ses cinq ans de succès en 2017. La marque possède aujourd’hui 13,9 % des parts de marché au Canada et continue de croître deux fois plus rapidement que sa catégorie. Elle est la marque de yogourt préférée des milléniaux.

Juste après la fin de son exercice 2017, Agropur est aussi devenue l’unique propriétaire d’Aliments Ultima (yogourt). À la suite de ses plus récentes acquisitions, la Coopérative est dorénavant le transformateur offrant la gamme de produits laitiers la plus complète au Canada.

L’innovation, toujours au cœur de la mission d’Agropur
Lancé en octobre 2016, le programme Inno Agropur s’est déployé en 2017, tirant le meilleur parti des ressources internes et externes, grâce à un processus d’innovation ouverte. À ce jour, plusieurs innovations ont cheminé jusqu’au marché-test pour vérifier la réponse des consommateurs.

Agropur a aussi récemment invité les entrepreneurs à participer à la deuxième édition de l’Inno Challenge. Ce défi international de co-création de produits laitiers est soutenu par l’innovation ouverte. Conjointement avec la Caisse de dépôt et de placement du Québec, la Coopérative a également annoncé la mise sur pied d’une plateforme de co-investissement. Destinée à l’innovation dans le secteur laitier, cette plateforme est dotée d’une enveloppe de 40 M $.

Nouveau positionnement d’entreprise
Agropur doit sa pérennité à la vision de ses membres et à sa capacité d’adaptation aux besoins de ses clients et de ses consommateurs. La nouvelle génération de consommateurs a des attentes différentes des générations précédentes. Intégrant cette nouvelle réalité démographique à sa stratégie, Agropur a redéfini son positionnement d’entreprise et formulé une nouvelle promesse qui consiste à offrir à tous un « Meilleur lait. Meilleur monde. ». Agropur s’engage ainsi à changer le monde, à sa façon.

Renseignements additionnels
Le rapport annuel d’Agropur coopérative est disponible à compter d’aujourd’hui sur le site web d’Agropur, au www.agropur.com.

Exergue s’est occupé des relations médias d’Agropur à l’occasion de cette assemblée générale annuelle. Voici quelques-unes des retombées obtenues:

40 M$ pour l’innovation dans le secteur laitier, article publié dans Les Affaires

Agropur affiche des résultats records, publié dans le Devoir

Agriculture : la Caisse et Agropur injectent 40 M$ dans l’industrie laitière, dans le Journal de Montréal

À propos d’Agropur
Fondée en 1938, Agropur coopérative est un chef de file de l’industrie laitière nord-américaine ayant réalisé un chiffre d’affaires de 6,4 milliards de dollars en 2017. La Coopérative est une source de fierté pour ses 3 290 membres et ses 8 300 employés qui travaillent unis chaque jour pour une même vision : « Meilleur lait. Meilleur monde. ». Agropur transforme plus de 6,1 milliards de litres de lait par année dans ses 39 usines en Amérique du Nord et propose une impressionnante gamme de marques et de produits dont Natrel, OKA, iögo, BiPro, Agropur Grand Cheddar, Olympic, Farmers, Island Farms et Québon. Le siège social d’Agropur est certifié LEED Argent. www.agropur.com

 

[1] Source : www.dairyfoods.com

[2] Source : Nielsen, 52 dernières semaines, période se terminant le 9 décembre 2017.

 

Dans l’œil de Saint-Michel : Cook it et La Boîte à tout le monde remportent chacun une bourse de 10 000 $

Le 4e Forum du développement économique de Saint-Michel s’est conclu le 1er décembre 2017 avec l’annonce des lauréats concourant dans deux catégories.

L’entreprise Cook it, service de livraison de boîtes repas frais et sains, prêts à cuisiner, a séduit le panel d’experts avec ses recettes inspirantes, ses conseils culinaires et le message positif qu’elle véhicule. Cette jeune pousse du quartier Saint-Michel a obtenu la bourse de 10 000 $ associée au meilleur projet en démarrage d’entreprise.

La Boîte à tout le monde, maison communautaire de quartier pouvant accueillir des regroupements du milieu de la petite enfance et du communautaire, a, pour sa part, attiré l’attention du panel d’experts par sa capacité à créer un élan de solidarité dans la communauté. Le jury a décidé d’attribuer à cette initiative la bourse de 10 000 $ pour le meilleur projet d’implantation d’entreprise.

Les lauréats de chaque catégorie bénéficieront de l’accompagnement d’experts du milieu des affaires pour le développement de leur projet. De plus, la Chambre de commerce de l’Est de Montréal a offert un forfait d’accompagnement à l’entreprise finaliste ayant le meilleur potentiel d’exportation. Ce forfait a été décerné à l’entreprise Cook it.

Une réussite sur toute la ligne
L’événement a, cette année encore, remporté un vif succès, accueillant plus d’une centaine de participants. Nicolas Duvernois, fondateur de PUR Vodka, a pris la parole lors d’une conférence portant sur l’entrepreneuriat. Par la suite, les quatre finalistes ont pu faire leur entrée, présenter leurs projets et bénéficier des conseils d’un panel d’experts. Les participants ont aussi pris part à des ateliers sur l’art du réseautage et le démarrage d’entreprises.

Le 4e Forum du développement économique de Saint-Michel a pour objectif d’encourager l’émergence de nouveaux projets entrepreneuriaux et socioéconomiques en leur permettant de bénéficier de l’expertise de gens d’affaires, d’attirer de nouvelles entreprises dans le quartier, de favoriser la création d’emplois et de mieux outiller les entrepreneurs en démarrage du quartier de Saint-Michel afin de maximiser leurs chances de réussite.

Le 4e Forum du développement économique de Saint-Michel est une initiative de M. Frantz Benjamin, conseiller de la Ville du district de Saint-Michel, de M. David Heurtel, député provincial de Viau et ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion et de M. Nicola Di Iorio, député fédéral de Saint-Léonard–Saint-Michel, initiative à laquelle se sont associés la mairesse de l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension nouvellement élue, Mme Giuliana Fumagalli, et le conseiller de la Ville du district de François-Perrault, M. Sylvain Ouellet.

La tenue du Forum est rendue possible grâce à la précieuse collaboration de PME MTL Centre-Est et de la Chambre de commerce de l’Est de Montréal.

Pour plus de renseignements, on consulte le site Web : www.ville.montreal.qc.ca/vsp/fdesm.

Photo: De gauche à droite – Simon Ambeault et France Émond pour La boîte à tout le monde; Paul Braicovich et Eric Ng pour Cook it (crédit: Michel Pinault)


Voici quelques-unes des retombées de cette campagne de relations médias:

Reportage à l’émission Le 15-18, à Ici Radio-Canada Première
http://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/le-15-18/segments/reportage/50593/penurie-logements-locaux-organismes-communautaires

Entrevue au bulletin de nouvelles NVL, à Vtélé (avancer le curseur à 10:00):
https://noovo.ca/videos/nvl/nvl-du-6-decembre-2017

Article dans le Journal Métro:
http://journalmetro.com/local/villeray-st-michel-parc-extension/actualites/1267627/cook-it-et-la-boite-a-tout-le-monde-remportent-le-concours-dans-loeil-de-saint-michel/

Article et entrevues dans le journal L’initiative:
https://linitiative.ca/quatrime-forum-du-dveloppement-conomique-de-saint-michel-dans-lil-de-saint-michel/